La Pride romande a lieu à Lugano

TessinAprès Berne en 2017, c'est à Lugano que le milieu LGBT romand se retrouvera le 2 juin pour faire valoir ses droits, s'amuser et rencontrer la population.

Plusieurs milliers de personnes avaient défilé l'an dernier à Berne.

Plusieurs milliers de personnes avaient défilé l'an dernier à Berne. Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Pride romande est à nouveau délocalisée cette année.

Pour les organisations LGBT des cantons romands, la mise sur pied d'une pride représente un gros investissement qu'il n'est pas évident de reconduire à intervalles trop courts. Afin que les gays, lesbiennes, bi et autres personnes trans aient néanmoins leur pride, la solution est venue de la collaboration.

Avec sa minorité francophone, Berne était tout désigné l'an dernier. Et cette année, c'est un canton latin qui s'est proposé. «Nous voulions faire une pride depuis longtemps», explique Dario Ornaghi, responsable communication de la Pride de la Suisse italienne. «Les Romands nous y ont encouragés».

Sans expérience, les organisateurs se sont du reste inspirés des prides des régions qu?ils ont jugées les plus proches, périphériques, comme Sion et surtout Delémont. C'est finalement à une pride de la Suisse italienne, mais aussi romande, nationale et internationale - vu la proximité de l'Italie - que Lugano attend la participation de 6000 à 10'000 personnes.

Ignazio Cassis présent

Avec un grand mélange des trois langues nationales. C'est fondamental, insiste Dario Ornaghi. Ce dernier n'a pas de crainte que les Alpes représentent un mur. «L'état des réservations est bon et nous recevons de bons retours. Dans la population locale aussi, il y a beaucoup d'intérêt».

Malgré la présence du conseiller fédéral Ignazio Cassis, qui s'exprimera au terme du cortège, cette pride n'a pas de revendication politique particulière. Ce n'est pas le moment, selon son porte-parole. L'objectif, outre la fête, est de trouver une visibilité à long terme.

Loin du compte

«Malgré des améliorations de la situation des personnes LGBT en Suisse, le progrès dans les mentalités et les droits n'est pas suffisant. Il est surprenant de savoir que beaucoup de personnes sont encore victimes d'intimidations ou d'insultes, notamment à l'école, dans les clubs sportifs, à cause de leur homosexualité, bisexualité ou transidentité», est-il écrit dans la brochure de la manifestation.

Ainsi, nombreux sont ceux qui doivent encore dissimuler leur orientation sexuelle ou leur identité de genre au travail, par crainte de répercussions, constatent les organisateurs. Sans compter que beaucoup de parents se retrouvent seuls et perdus face à l'homosexualité, la bisexualité ou la transidentité d'un enfant, victimes de leur propre gêne, ajoutent-ils.

C'est pour toutes ces raisons que «nous pensons avoir toujours besoin d'une Pride: pour célébrer les progrès, se confronter à nous-mêmes, et pour tendre la main à ceux qui se sentent abandonnés», écrivent encore les organisateurs dans leur programme. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2018, 09h45

Articles en relation

Pride romande à Berne en faveur de la diversité

Suisse Plusieurs milliers de personnes ont défilé à cette pride dont le point d'orgue était une marche en étoile cet après-midi. Plus...

10'000 personnes à la Gay Pride de Jérusalem

Israël Des milliers de personnes ont défilé sous haute sécurité dans les rues de Jérusalem lors de la Gay Pride, deux ans après le meurtre d'une adolescente. Plus...

La Gay Pride de Rio brave la vague conservatrice

Brésil Des milliers de Brésiliens ont défilé sur Copacabana malgré l'absence de subventions de la mairie tenue par l'ultra-conservateur Marcelo Crivella. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...