Les primes 2015 enregistrent la plus forte hausse depuis 3 ans

Assurance maladieEn 2015, les Suisses devront débourser en moyenne 412 francs par mois pour leur prime de base, en hausse de 4%. C'est la plus forte augmentation depuis 3 ans. Vaudois et Genevois paieront 3,5 et 3,4% de plus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il faudra débourser en moyenne 411,84 francs par mois pour la prime standard de l'assurance obligatoire des soins (pour un adulte, franchise de 300 francs) en 2015 en Suisse, a dévoilé jeudi 25 septembre l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cela représente 15,70 francs de plus que cette année, soit une hausse de 4,4%. C'est la plus forte hausse de ces trois dernières années. L'an dernier, l'augmentation était de 2,2%.

Retrouvez dans les conditions du direct la conférence de presse d'Alain Berset.

Tous les cantons ne sont pas égaux devant cette hausse. Le canton le moins touché est celui de Berne, avec une augmentation de 2,7% à 438 francs. La hausse la plus forte est enregistrée à Nidwald (+6,8%) qui était le canton le meilleur marché l'an dernier. Il cède la place à Appenzell Rhodes-Intérieures qui avec 320 francs en moyenne, détient la prime la plus basse. Comme l'an dernier, c'est Bâle-Ville qui doit payer le plus avec une prime de 533 francs (+4,1%).

Primes romandes inférieures à la moyenne

Les cantons romands sont relativement épargnés cette année. Tous enregistrent des hausses inférieures à la moyenne, sauf Neuchâtel qui se voit augmenter de 5,1% à 423.85 francs. Genève enregistre une augmentation de 3,4% (499.65 fr.), Vaud de 3,5% (450.26 frs), Valais augmente de 3,9% (355.60 fr.), Fribourg est en hausse de 3,8% (386.15 fr.) et le Jura grimpe de 3,9% (423.55 frs.).

Les primes pour enfants augmenteront en moyenne de 3,8% et celles pour les jeunes adultes (entre 19 et 25 ans) de 4,4%. Là aussi, les cantons romands enregistrent des hausses inférieures à la moyenne.

Les primes continueront d'augmenter

Ces dix dernières années, les primes ont augmenté en moyenne de 3,6% chaque année. Lors de l'introduction de la Loi sur l'assurance maladie (LAMal) en 1996, la prime standard s'élevait à 173 francs, contre 412 francs pour 2015. Le montant mensuel moyen des primes a ainsi plus que doublé durant cette période.

Pour le ministre de la santé Alain Berset, les coûts et les prix de la santé vont continuer à augmenter ces prochaines années. Les primes suivront la même tendance. Le but est de maîtriser ces coûts et d'éviter les chocs, a-t-il rappelé devant les médias. «Le statu quo n'est pas une option, nous devons agir avec tous les acteurs pour maîtriser l'évolution des coûts». Il a également rappelé le credo selon lequel «les primes doivent couvrir les coûts».

Pour expliquer la hausse continue des coûts, le conseiller fédéral a pointé du doigt le vieillissement de la population, ainsi que l'effet démographique de la génération baby-boom partant à la retraite. Il a également mentionné les progrès médicaux. «Certains traitements, contre le cancer par exemple, sont dix fois plus efficaces qu'il y a quelques années, mais ils sont aussi dix fois plus chers. Pourtant, tout le monde doit pouvoir y accéder.»

Remboursement des primes excessives

Les assurés des cantons ayant payé des primes maladie excessives entre 1996 et 2013, comme les Genevois ou les Vaudois, pourront se faire rembourser dès l'année prochaine. Les assurés domiciliés dans des cantons ayant payé des primes trop basses devront eux s'acquitter d'une facture supplémentaire.

Pour 2015, ce malus pour les assurés s'élèvera à 62,50 francs dans onze cantons (BE, LU, UR, OW, NW, GL, SO, BL, SH, AR, JU). Le supplément se montera à 56,40 francs en Valais et se limitera à 9 francs à St-Gall. Il sera en principe prélevé mensuellement. A l'inverse, les montants reversés seront identiques pour tous les assurés des neuf cantons ayant connu des primes excessives (VD, GE, TI, TG, ZH, FR, AI, ZG, GR), qu'il s'agisse d'un adulte ou d'un enfant et indépendamment de la franchise.

Les sommes seront prélevées et distribuées pendant trois ans. Le montant pour 2015, qui sera déduit de la prime ou versé séparément, sera publié en février. Les assurés seront remboursés une fois par an, en juin. Au final, la somme reçue devrait correspondre à un peu moins de la moitié du montant payé en trop. Dans certains cas, l'ardoise pourrait tout simplement être effacée. Il est en effet prévu de retirer 180 francs par assuré dans les cantons «débiteurs». Avec un déficit de 10 francs sur 18 ans, les Neuchâtelois ne devraient ainsi rien payer.

La Confédération, pointée du doigt pour avoir laissé la situation s'enliser pendant des années, paiera 266 millions, en trois tranches. Le reste de la facture sera partagé à part égales entre les assureurs et les assurés domiciliés dans les cantons ayant payé des primes trop basses.

Un calculateur de primes

Par ailleurs, l'OFSP a mis comme chaque année son comparateur de primes sur le site priminfo.ch. Toutes les primes de l'assurance de base des assureurs-maladie approuvées par l'OFSP pour 2015 y figurent. Le site recense d'ailleurs tous les assureurs-maladie. Les assurés ont la possibilité de sélectionner les primes selon leur montant et de calculer ainsi leur potentiel d'économie. Il suffit d'indiquer le domicile, l'âge, le modèle d'assurance, la franchise et l'assurance-maladie actuelle.

Si une personne a trouvé la forme d'assurance qui lui convient, elle peut demander une offre en ligne pour l'assurance de base ou imprimer et envoyer le formulaire approprié à la caisse-maladie concernée. Cela ne génère aucun frais pour les assureurs-maladie, précise l'OFSP.

Créé: 25.09.2014, 09h59

Articles en relation

La surveillance de l’assurance-maladie bientôt sous toit?

Session d'automne Le National empoigne ce mardi 9 septembre une nouvelle fois la loi sur la surveillance de l’assurance maladie. Le dossier pourrait enfin être bouclé cette session juste avant le vote sur la caisse publique le 28 septembre. Plus...

Primes excessives: Vaudois et Genevois seront remboursés

Assurance-maladie Les Vaudois devraient toucher un peu moins de 450 francs pour les primes payées en trop. Les Genevois pourront prétendre à environ 290 francs. Plus...

Forte hausse prévue pour les primes de l'assurance-maladie

Santé D'après santésuisse, la faîtière des assureurs-maladie, les primes devraient augmenter de 4,5% en 2015, soit deux fois plus que les trois années précédentes. Plus...

Les modalités pour changer de caisse

Chaque assuré est en droit de changer de caisse pour choisir une assurance maladie de base moins chère. Il doit toutefois veiller à respecter les modalités et les délais prescrits. Les caisses maladie doivent annoncer les nouvelles primes aux assurés jusqu'au 31 octobre. Ceux-ci ont ensuite jusqu'au 30 novembre pour résilier leur contrat.

Un changement de caisse est possible dans tous les cas, même si la prime de l'assurance de base n'a pas augmenté et si l'assuré a conclu une assurance avec franchise à option ou avec un choix limité de médecins et d'hôpitaux.

Il est également possible de rester dans une caisse pour l'assurance de base et de contracter des assurances complémentaires dans une autre. La personne devra alors se soumettre à un questionnaire de santé pour les complémentaires.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande d'entreprendre les démarches assez tôt et par courrier recommandé: la résiliation doit impérativement parvenir à l'assureur avant la fin novembre. C'est la date d'arrivée du courrier et non celle de son envoi qui fait foi.Le changement de caisse prend effet au moment où le nouvel assureur a communiqué à l'ancien qu'il prend en charge le client, sans interruption de la couverture.

L'OFSP a en outre publié un document recensant les institutions compétentes pour obtenir des réductions de primes dans chaque canton. Il a par ailleurs mis en place une ligne téléphonique pour répondre aux questions des assurés. Voici le numéro en français: 058 464 88 02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.