Primes impayées des jeunes, les parents payeront

Assurance maladieLe National a adopté vendredi une motion exigeant que les parents prennent en charge les primes impayées de leurs jeunes adultes.

Les enfants dont les primes ont été impayées ne devraient ni être endettés, ni être poursuivis une fois l'âge de la majorité atteint

Les enfants dont les primes ont été impayées ne devraient ni être endettés, ni être poursuivis une fois l'âge de la majorité atteint Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les jeunes adultes ne devraient pas glisser dans la spirale de l'endettement en raison de primes maladie impayées. Le National a tacitement adopté vendredi une motion exigeant que les parents restent débiteurs des primes de leurs enfants si ces derniers sont à charge.

Les enfants dont les primes ont été impayées ne devraient ni être endettés, ni être poursuivis une fois l'âge de la majorité atteint. La demande émane de Heinz Brand (UDC/GR) et elle était soutenue aussi bien à gauche qu'à droite. Un texte similaire avait été déposé par Bea Heim (PS/SO).

Le gouvernement avait refusé cette dernière en 2017, mais il a changé d'avis et veut bien modifier la loi. L'Office fédéral de la santé publique a constaté que les primes impayées ne cessent d'augmenter.

Le montant total est passé de 305,4 millions de francs en 2016 à 346,5 millions en 2017. Le Conseil fédéral part du principe qu'il y a aussi une augmentation des primes d'enfants impayées. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2019, 11h18

Articles en relation

Zurich aussi adapte ses primes maladie

Maladie Les primes d'assurance-maladie pour enfants et jeunes adultes zurichois seront subventionnées par le canton pour tous les revenus annuels inférieurs à 62'900 francs. Plus...

La CSS veut limiter la hausse des primes

Assurance maladie Les coûts de la santé ne cessent d'augmenter en Suisse. Philomena Colatrella, cheffe de la CSS, propose une hausse annuelle plafonnée à 2,3%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.