Les primes pèsent de plus en plus sur les ménages

Assurance maladieLes dépenses consacrées à la santé grèvent toujours plus les budgets des familles en Suisse.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les primes d'assurance maladie pèsent de plus en plus sur le budget des personnes aux revenus modestes. En 2014, le poste absorbait en moyenne 12% de leur revenu disponible, au lieu de 10% en 2010.

La réduction individuelle des primes perd de son efficacité, révèle le nouveau monitorage de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié jeudi. En 2014, la Confédération et les cantons y ont consacré près de 4 milliards de francs.

Le montant est en progression constante, mais au cours des dernières années, il a augmenté moins que les primes elles-mêmes. Le taux de bénéficiaires a donc reculé et la charge pour les personnes de condition modeste s'est alourdie. Le nombre de personnes ayant reçu une réduction de primes a reculé en quatre ans de 2,3 à 2,2 millions et leur part dans la population a chuté de 30 à 27%.

Retrait des cantons

Alors que cantons et Confédération finançaient l'aide à part égale en 2010, la contribution des premiers est tombée à 44% en 2014. Les cantons ont consacré entre 317 et 866 francs par an et par habitant selon les cantons, avec une moyenne nationale de 492 francs.

La Suisse latine a été bien plus généreuse que les cantons alémaniques. Les dépenses des cantons pour les réductions de prime s'y sont inscrites en moyenne à 607 francs par habitant, alors qu'elles se sont élevées à 450 francs outre-Sarine. Là où la charge des primes est plus forte, les montants de l'aide ont été les plus élevés, la moyenne s'établissant à 1828 francs par bénéficiaire.

Les différences entre les cantons sont grandes. Dans le canton de Berne, elles ont même atteint 17% du revenu disponible pour les bas revenus, suivi de Bâle-Ville et de Vaud. On observe à l'inverse la valeur la plus basse à Zoug (7%), suivi par Obwald, Appenzell Rhodes-Intérieures.

Pour l'ensemble de la population, la charge était de 6% du revenu. Les enfants, les jeunes et les personnes à l'aide sociale sont les principaux bénéficiaires des réductions de primes. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2016, 11h11

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.