Le procès lié à Parmalat de nouveau suspendu

BellinzoneLes audiences avaient repris lundi, après une pause forcée de trois mois. Mercredi, le prévenu s'est plaint de malaise.

Le procureur Alessandro Bernasconi, à son arrivée au Tribunal pénal fédéral, lundi, jour où le procès de l'ancien cadre de la Bank of America avait repris.

Le procureur Alessandro Bernasconi, à son arrivée au Tribunal pénal fédéral, lundi, jour où le procès de l'ancien cadre de la Bank of America avait repris. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après une interruption de trois mois à cause de l'absence du prévenu, un procès annexe à l'affaire Parmalat, qui a recommencé cette semaine au Tribunal pénal fédéral à Bellinzone, est à nouveau interrompu.

Cette fois, l'accusé, un ex-cadre italien de la Bank of America, s'est plaint de malaise.

Ce dernier doit répondre de blanchiment d'argent aggravé, de faux répété dans les titres et de corruption passive. En août, il souffrait de troubles psychiques et n'était donc pas apte à comparaître, selon son avocat pour lequel la situation de son client n'a pas changé.

Il a ainsi réitéré lundi sa demande de renvoi du procès. Mais les juges ont décidé qu'il se poursuivrait. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2016, 13h04

Articles en relation

Un procès connexe au scandale Parmalat reprend

Tribunal pénal fédéral Un ex-cadre italien de la Bank of America doit répondre de blanchiment d'argent aggravé, de faux répété dans les titres et de corruption passive. Plus...

Un ex-cadre bancaire sauvé par le Tribunal fédéral

Affaire Parmalat L'homme a recouru avec succès contre sa condamnation pour escroquerie par le Tribunal pénal fédéral. Plus...

Dernier volet suisse de l'affaire Parmalat renvoyé en justice

Krach financier Le Ministère public de la Confédération (MPC) a mis un point final aux enquêtes menées dans le cadre de la banqueroute du groupe alimentaire italien Parmalat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.