Proches de Saddam Hussein déboutés par le TF

Avoirs irakiens en SuisseLe Tribunal fédéral déclare irrecevables les recours de deux nièces et un neveu de Saddam Hussein, dont les avoirs sont gelés en Suisse.

L'ex-président irakien Saddam Hussein a été exécuté le 30 décembre 2006. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les proches de l'ancien président irakien, sont deux filles et un fils de Barzan Al-Tikriti, demi-frère de Saddam Hussein. Cet ancien chef des services secrets irakiens a été exécuté à Bagdad en 2007. Depuis 2004, les noms des trois recourants figurent sur la liste suisse des personnes et entreprises visées par des mesures économiques envers la République d'Irak.

En 2013, le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a ordonné la confiscation de divers avoirs de ces personnes en Suisse. Soit le contenu d'une armoire forte louée dans une banque et deux comptes bancaires. La procédure a été suspendue en 2014 dans l'attente d'une décision de radiation des noms des intéressés par l'ONU.

Déboutés par le TAF

En 2018, l'ONU a rejeté la demande de radiation. Les trois Irakiens ont produit alors une demande de radiation auprès des autorités états-uniennes et demandé la prolongation de la suspension de la confiscation. Face au refus du DEFR, ils se sont tournés vers le Tribunal administratif fédéral qui les a déboutés.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal fédéral n'entre pas en matière sur les trois recours déposés contre les décisions du Tribunal administratif fédéral. Il rappelle que la voie du recours n'est pas ouverte contre des décisions incidentes. Or la décision de confiscation proprement dite pourra être elle-même attaquée. (ats/nxp)

Créé: 02.08.2019, 12h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.