Ces cyberrisques qui menacent notre sécurité

InternetSolange Ghernaouti, experte internationale en cybersécurité, a sorti un petit livre qui résume les dangers du monde digital. Cela va de la criminalité à Big Brother en passant par le risque écologique.

Contrairement à un perceur de coffre-fort, le cybervoleur ne subit pas de stress bien caché derrière son écran.

Contrairement à un perceur de coffre-fort, le cybervoleur ne subit pas de stress bien caché derrière son écran. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La scène se passe vendredi dernier au Bernerhof, le siège du Département fédéral de l'économie. Une centaine de cadres de l'administration fédérale sont réunis dans une grande salle avec le président de la Confédération Ueli Maurer. Ce dernier tire un bref bilan de l'exercice géant de deux jours qui a vu la Suisse en proie à des attaques informatiques massives sur ses infrastructures.

Dans l'assistance, Solange Solange Ghernaouti, une professeur experte en cybersécurité de l'Uni de Lausanne. Elle a participé à l'exercice de la Confédération et sort dans la foulée un fascicule sur la sécurité informatique. L'ouvrage d'une soixantaine de pages est distribué aux cadres présents de l'administration fédérale.

24 heures s'est procuré un exemplaire et en a extrait six questions sur les cyberrisques qui guettent nos sociétés.

1/Pourquoi internet est un terrain favorable à la criminalité? Parce que la toile démultiplie l'énergie criminelle. Contrairement à un perceur de coffre-fort, le cybervoleur ne subit pas de stress bien caché derrière son écran. Son mode opératoire lui permet d'attaquer de multiples cibles en même temps. Avec un risque minime surtout s'il masque bien son empreinte digitale derrière un réseau d'ordinateurs sous contrôle ou s'il opère depuis un «paradis digital», à savoir un pays aux contrôles lacunaires. Transnational, le crime est aussi difficile à poursuivre pratiquement et juridiquement sur internet.

2/ Quels sont les risques pour les individus? Ils sont multiples: harcèlement, chantage, diffamation, virus, spams, flicage, vol de données, usurpation d'identité, escroqueries, prise de contrôle du PC pour en faire un relais criminel, etc. L'ouvrage met en garde contre les prédateurs dans les réseaux sociaux, qui sous couvert d'une fausse identité, vous manipule, vous charme, vous menace pour vous extorquer de l'argent ou des faveurs sexuelles.

3/ Quels sont les risques pour le pays et la société? Les attaques informatiques peuvent être particulièrement dévastatrices quand elles sont dirigées contre les infrastructures vitales relevant des secteurs de l'énergie, des transports , des télécommunications, de la finance, de la santé, de l'industrie chimique et de l'approvisionnement en eau et nourriture. «Des attaques sur des systèmes de contrôle des infrastructures de production ou de distribution d'électricité sont de nature à porter atteinte à la sécurité publique en entraînant la panique, en générant de la terreur et en mettant en danger les capacités de survie, voire en induisant des pertes humaines.»

4/ Qu'est ce que la guerre informatique? Elle se fait sans soldat mais avec des informaticiens. L'agresseur n'est pas clairement identifié. Il peut se cacher derrière des ordinateurs zombies. «Les cyberattaques peuvent invalider les défenses d'un adversaire, déstabiliser son renseignement, contribuer à porter atteinte au moral de la population, altérer des processus de décisions et de production, leurrer l'adversaire, bloquer des transports, etc.». L'auteure souligne que «désormais, l'un des meilleurs moyens de remporter la victoire est de contrôler et non de tuer».

5/ Quels sont les risques cachés? Le principal est notre dépendance toujours plus grande aux technologies de l'information. Nous sommes en train d'accepter de bon cœur un système quasi orwellien. «Connecté, l'internaute participe à sa propre surveillance, l'accepte, la trouve éventuellement normale ou s'y résigne en échange d'un service dont il ne peut plus se passer.» Nous sommes aussi de plus en plus dépendants de l'extérieur. Nos données sont stockées sur un «nuage» basé aux États-Unis, les composants de nos smartphones viennent des pays asiatiques. Dans le futur, quand les nano technologies trufferont notre corps pour envoyer des informations sur la santé de nos organes, pourra-t-on aussi manipuler à distance la pensée?

6/ Quel est le risque écologique lié au «cyber»? Il y a bien sûr l'élimination et le recyclage de tonnes de déchets électroniques. Il y a surtout une consommation énergétique en augmentation puisque nous avons toujours plus d'appareils qui fonctionnent en continu. Il y a enfin l'exploitation des terres rares et métaux nécessaires à la fabrication des équipements électroniques. (nxp)

Créé: 03.06.2013, 07h14

Solange Ghernaouti (Image: UNIL)

Articles en relation

Berne accentue sa lutte contre les cyberrisques

Stratégie La Confédération va créer 28 postes supplémentaires de spécialistes dans la lutte contre les cyberrisques. L'armée sera également appelée en renfort. Plus...

Elle verse 200'000 francs à un cyber-séducteur inexistant

Arnaque Un important cas d'escroquerie a été découvert en Argovie sur un site de rencontre en ligne. Plus...

50 millions de comptes de clients violés sur un site d'achats

Cyber-attaque Des pirates informatiques ont attaqué le site d'achats en ligne LivingSocial cautionné par le distributeur américain Amazon.com. Plus...

Découvrez en direct où frappent les hackers

Menaces Deutsche Telekom a présenté mercredi au salon de la high-tech de Hanovre un site web dressant un panorama des cyber-attaques en temps réel dans le monde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...