Progression des nuitées hôtelières

SuisseAu premier semestre, l'hôtellerie helvétique a vu le nombre de nuitées progresser de 1,5% sur un an. Ceci grâce notamment aux touristes étrangers.

La demande étrangère a affiché 10,3 millions de nuitées.

La demande étrangère a affiché 10,3 millions de nuitées. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les nuitées hôtelières enregistrées en Suisse entre janvier et fin juin ont affiché une progression sensible. Le nombre d'hébergements de touristes étrangers, notamment Américains et Chinois, a accéléré un peu plus fortement que celui des hôtes locaux.

Au premier semestre, l'hôtellerie helvétique a vu le nombre de nuitées progresser de 1,5% sur un an à 18,7 millions d'unités, a annoncé lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). La demande étrangère a affiché 10,3 millions de nuitées ( 1,8%), tandis que celle des touristes suisses a atteint 8,5 millions ( 1,1%).

Les visiteurs du continent américain ont été les plus importants contributeurs à la demande internationale, avec une progression de 8%, dont 10,4% pour les Etats-Unis, a précisé l'OFS dans un communiqué.

Le continent asiatique a affiché une croissance des nuitées de 4,2%, la Chine étant le principal contributeur ( 7,7%), devant le Japon ( 4,9%). Les touristes coréens (-7,3%) et Indiens (-1,8%) ont par contre reflué.

Beaucoup de touristes allemands

Le nombre de touristes européens a dans l'ensemble légèrement décliné (-0,7%), notamment les Allemands (-0,7%), les Britanniques (-1,3%) et les Espagnols (-3,7%), alors que les visiteurs belges ( 3,7%) et français ( 1,7%) ont afflué. Parmi les autres régions, les visiteurs en provenance des Pays du Golfe ont progressé de 4,9%.

Les plus importants contingents restent composés des touristes allemands (1,9 million de nuitées), des Américains (1,1 million), des Britanniques (un peu plus de 850'000), des Français (près de 640'000) et des Chinois (609'000).

Les diverses destinations et régions touristiques ont largement profité de l'afflux de touristes en première partie d'année, notamment la région zurichoise ( 2,4%), bernoise ( 1,7%), les Grisons ( 1,4%), mais aussi la région lémanique ( 2,3%), le Valais ( 1,2%), Genève ( 0,2%) et le Tessin ( 3,1%).

La Suisse orientale (-2,4%) et la région du Jura et les Trois-Lacs (-1,4%) ont par contre enregistré un déclin de fréquentation.

Au seul mois de juin, les nuitées ont augmenté de 5,1% sur un an. Il s'agit de la plus forte accélération, après mai ( 4,3%) et mars-avril ( 1,6%). La période hivernale avait pour sa part affiché une baisse de 2,7% en février et de 1,5% en janvier. (ats/nxp)

Créé: 05.08.2019, 11h09

Articles en relation

Le tourisme est revenu de loin en 2018

Suisse Pour l'année en cours, Suisse Tourisme table sur une progression des nuitées hôtelières grâce aux marchés lointains. Plus...

L'hiver devrait sourire aux acteurs du tourisme

Suisse Les nuitées hôtelières ont progressé de 3% durant l'été et la tendance positive devrait se poursuivre pour la saison d'hiver. Plus...

Les nuitées hôtelières ont progressé en mai

Suisse Les visiteurs en provenance d'Allemagne ont été les plus nombreux, devant ceux venus des Etats-Unis et d'Inde. Plus...

L'hôtellerie affiche un excellent mois de mars

Suisse Le nombre de nuitées hôtelières en Suisse a augmenté de 4,8% au premier trimestre. Le mois de mars en tête avec une hausse de 4,9%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.