Un projet d'informatique coûtera 30 millions de plus

ConfédérationLe projet informatique de l'administration fédérale Fiscal-IT devrait dépasser les 85,2 millions de francs budgétisés.

Ueli Maurer a dévoilé des premiers chiffres jeudi lors de la conférence de presse à Adelboden (BE).

Ueli Maurer a dévoilé des premiers chiffres jeudi lors de la conférence de presse à Adelboden (BE). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le projet informatique de l'administration fédérale Fiscal-IT va coûter 30 millions de francs de plus que prévu, a dit Ueli Maurer jeudi lors de la conférence de presse à Adelboden (BE). Le Contrôle des finances l'avait annoncé en août dernier, mais sans donner de chiffre.

Le projet informatique de l'administration fédérale Fiscal-IT devrait dépasser les 85,2 millions de francs budgétisés. En août, le Contrôle des finances avait avancé qu'en l'état de ses connaissances, le dépassement équivaudrait à 10% du montant initialement envisagé.

En avril 2013, le Conseil fédéral a prévu un crédit d'engagement pour le programme Fiscal-IT. Celui-ci est censé renouveler l'environnement informatique de l'Administration fédérale des contributions.

Après le coûteux échec du programme «Insieme», le Contrôle des finances suit les opérations de près. Près de 116 millions de francs ont été investis dans ce projet avant qu'il ne soit abandonné. (ats/nxp)

Créé: 29.12.2016, 15h58

Articles en relation

La Confédération est à nouveau secouée par un fiasco

Informatique NovoSIPAC, un projet informatique de l'assurance-chômage, est arrêté depuis juin. Plus...

La planification informatique laisse à désirer

Confédération La Confédération ne planifie pas son informatique à moyen terme et ses processus sont bien trop longs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.