Passer au contenu principal

Justice fédéraleLa prolongation de la détention de Carlos est justifiée

Le Tribunal fédéral (TF) estime que l'intéressé pourrait commettre de nouveaux délits violents. Il reste donc en prison.

Il est sous les verrous depuis octobre dernier.
Il est sous les verrous depuis octobre dernier.
Archives, Keystone

Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la prolongation de la détention provisoire de «Carlos». Le jeune homme, connu pour l'encadrement très spécial dont il avait pu bénéficier, est sous les verrous depuis octobre dernier.

Le Ministère public zurichois mène une instruction pénale contre lui pour plusieurs dommages à la propriété, menaces et opposition aux actes de l'autorité. Il lui est reproché d'avoir endommagé plusieurs cellules de l'établissement pour jeunes délinquants d'Uetikon (ZH) où il se trouvait au début de l'an dernier.

En octobre 2014, il aurait aussi menacé avec son couteau un homme dans un quartier chaud de Zurich, avant d'essayer de se soustraire à son arrestation. Depuis, le jeune homme a été placé en détention provisoire.

Crainte de nouveaux délits

Le Tribunal des mesures de contrainte de Zurich avait prolongé le 22 janvier dernier sa détention de trois mois. En dernière instance, le TF confirme la mesure. Compte tenu des circonstances, il y a lieu de craindre que l'intéressé ne commette de nouveaux délits violents s'il était remis en liberté.

«Carlos» s'est fait connaître du grand public à l'occasion de la diffusion d'un reportage de la télévision alémanique SRF en août 2013. L'émission avait dévoilé que l'encadrement spécial mis en place pour le jeune délinquant coûtait 29'000 francs par mois, entraînement de boxe thaï inclus.

Ces révélations avaient provoqué un tollé. Les mesures de réinsertion avaient alors été interrompues et «Carlos» avait été replacé en milieu carcéral avant de ressortir de prison en février 2014 sur ordre de la justice. Il avait alors suivi un programme de réinsertion moins onéreux jusqu'en juin, puis a continué à être pris en charge jusqu'en septembre. Il a été arrêté une nouvelle fois en octobre dernier.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.