Passer au contenu principal

Le PS veut appliquer le modèle vaudois à la Suisse

L’initiative populaire lancée mardi vise à plafonner les primes à 10% du revenu. Cela pourrait coûter 3 à 4 milliards par an.

Quand on veut, on peut. C’est en mettant en avant l’exemple du canton de Vaud du camarade Pierre-Yves Maillard que le Parti socialiste suisse (PS) a lancé mardi à Berne sa nouvelle initiative populaire. Celle-ci ambitionne de limiter à 10% la part du revenu disponible consacré par les Suisses à leurs primes d’assurance maladie. Le calendrier ne doit rien au hasard: ce thème fait partie des quatre axes de campagne retenus par le PS en cette année d’élections fédérales. Le niveau des primes est aussi l’un des soucis majeurs des citoyens, selon différents baromètres d’opinion.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.