Une pub de Novartis ressemble un peu trop au film de deux Genevois

GenèveL’entreprise pharmaceutique assure qu’il s’agit d’une simple coïncidence.

La publicité de Novartis


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jérémy Seydoux et Matthias Köhler peinent à y croire. Deux semaines après avoir remporté le premier prix du concours CinéCivic – compétition lancée par la Chancellerie récompensant les trois meilleures vidéos qui incitent les jeunes à voter – pour leur film «Toi aussi, glisse-la», les lauréats découvrent une publicité de Novartis fraîchement postée sur Internet présentant de troublantes ressemblances avec leur production. «On a le sentiment de s’être fait avoir, relève dépité Jérémy Seydoux. Notre vidéo est en ligne depuis la mi-août, la leur vient de sortir.»

«Toi aussi, Glisse-la» compare l’acte de voter à l’acte sexuel. Durant une minute, on découvre le portrait de jeunes qui nous parlent de leur «première fois» avec un vocabulaire volontairement équivoque. On comprend à la fin du court-métrage qu’il ne s’agit pas de leur première expérience sexuelle mais de la première fois qu’ils ont voté.

Les similitudes avec la publicité de Novartis sont frappantes. Le groupe pharmaceutique, par le biais de sa filiale Alcon, a recours dans son clip au même scénario que les deux Genevois à une différence près: on ne parle pas là de votations, mais de lentilles de contact. Au-delà de la trame narrative très proche, c’est la similarité de la forme qui surprend. Le clip de Novartis présente, à l’instar de la vidéo des lauréats, une série de témoignages de jeunes personnes filmées en noir et blancs et en plans poitrine. Simple coïncidence ou vrai plagiat?

Les dates de diffusions des vidéos ne sont pas à l’avantage du géant pharmaceutique. Le court-métrage des Genevois est en effet disponible sur la Toile depuis le mois d’août alors que celui d’Alcon a été mis en ligne le 27 octobre.

Contactée, l’entreprise assure ne pas avoir eu connaissance du film de Jérémy Seydoux et Matthias Köhler avant cette semaine. Elle ajoute que «le thème de la première fois est récurrent dans les campagnes de marketing et de publicité.» Si elle reconnaît l’étrange similarité entre les deux productions, elle précise que son clip a été «conçu en mars 2014, tourné le 6 juin et monté le 18 juin».

Comment expliquer alors que la vidéo ne soit postée sur le Web que quatre mois plus tard? «Nous avons des délais d’approbation très longs et le 27 octobre correspond à la date d’achat d’espace publicitaire sur YouTube», répond le service de presse d’Alcon. Fin de l’histoire.

Alexandre Weith, juriste conseiller en propriété intellectuelle, précise que «si on ne peut pas protéger une simple idée, on peut protéger la manière de la matérialiser». Autrement dit, les deux Genevois ne pourraient pas reprocher à Novartis d’avoir utilisé le même canevas narratif qu’eux, mais de l’avoir mis en forme de façon comparable. «Par exemple, le recours aux témoignages, les plans identiques, le noir et blanc…» précise le juriste. Il souligne cependant que «si Novartis est en mesure de prouver qu’elle travaillait déjà sur ce clip avant la divulgation publique du film des Genevois, on ne peut alors croire qu’à une simple coïncidence. Sans lien entre les auteurs des deux vidéos, le plagiat est difficilement prouvable.»

(24 heures)

Créé: 05.11.2014, 20h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...