Passer au contenu principal

Quatre masques pour 150 francs: quand le virus permet de s'enrichir

En Suisse aussi, des malins vendent masques et désinfectant à prix d'or.

Malgré leur utilité limitée, les masques de protection sont en rupture de stock.
Malgré leur utilité limitée, les masques de protection sont en rupture de stock.
Keystone

Face à la psychose du coronavirus, les masques de protection sont en rupture de stock. Des petits malins ont anticipé la pénurie en réalisant il y a quelques semaines des réserves, qu’ils revendent aujourd’hui à des prix exorbitants. À Lausanne, la boutique de «matériel médical» nommée «Coronaviruskit» a ouvert il y a moins d’une semaine un commerce en ligne. «Nous pouvons vous obtenir des masques à des prix acceptables grâce à notre réseau de contacts!» assure son propriétaire sur Facebook, un étudiant en sport de l’UNIL.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.