«La question des femmes au CF n'en est plus une»

Succession BurkhalterLe positionnement politique est plus important que le messager, selon le président de l'UDC Albert Rösti.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le positionnement des candidats à la succession de Didier Burkhalter est plus important que leur origine ou leur sexe, affirme le président de l'UDC. Albert Rösti regrette tout de même que la recherche de remplaçant se soit limitée à la partie latine de la Suisse.

Qui du conseiller national tessinois Ignazio Cassis, de sa collègue vaudoise Isabelle Moret, du conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet ou encore d'une candidature non officielle aura les faveurs de l'UDC? La question reste ouverte: Albert Rösti refuse de s'exprimer avant les auditions des prétendants. Mais il rappelle, lors d'un entretien avec «Blick», que le positionnement politique est plus important que le messager.

Pas de candidature alémanique

Le chef du plus grand parti représenté au sein du Parlement reconnaît toutefois qu'en cas d'égalité entre deux candidats, l'origine fera la différence et non le sexe. Il fut un temps, où quatre femmes siégeaient au gouvernement, souligne le Bernois. La question des femmes au Conseil fédéral n'en est plus une.

A long terme, Albert Rösti estime d'ailleurs, dans les pages du quotidien qu'un équilibre se créera automatiquement. Il y a suffisamment de femmes qualifiées qui peuvent prétendre au poste de conseillère fédérale, complète-t-il. L'UDC compte plusieurs excellentes cheffes d'entreprise, dont, selon lui, la conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher qui pourraient faire du bon travail au sein du gouvernement.

Enfin, Albert Rösti, trouve dommage, que le PLR ait réduit si tôt le spectre de recherche et empêché une candidature alémanique. Actuellement, la Suisse orientale n'est pas non plus représentée au Conseil fédéral, fait-il remarquer. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2017, 08h13

Articles en relation

La pression monte sur la candidature féminine

Succession Burkhalter Le débat se focalise maintenant sur la seule femme candidate au Conseil fédéral, la Vaudoise Isabelle Moret. Plus...

L’homme qui se dresse sur la route des Romands

Succession Burkhalter Ils seront trois à briguer le Conseil fédéral. Face à Isabelle Moret et Pierre Maudet, un favori: Ignazio Cassis. Portrait. Plus...

Il n'y a pas de candidature surprise au PLR

Succession Burkhalter Seuls Isabelle Moret, Pierre Maudet et Ignazio Cassis se lancent dans la course au Conseil fédéral. Plus...

Qui pour succéder à Didier Burkhalter?

Suisse Les candidats PLR au Conseil fédéral sont connus, mais quelles sont leurs forces et faiblesses? Plus...

Isabelle Moret: «Ce qui me distingue? La maîtrise des dossiers»

Succession de Didier Burkhalter A 46 ans, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret se lance dans la course au Conseil fédéral. En prenant soin de ne pas attaquer ses concurrents, elle assume ses ambitions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.