Passer au contenu principal

Pas de quota féminin au sein du Conseil fédéral

Le Conseil national ne veut pas instaurer de critère de genre pour l'élection au Conseil fédéral. Le Conseil des Etats s'était prononcé pour l'initiative parlementaire, à l'exception de l'UDC.

La question de la représentation des genres au Conseil fédéral se repose à chaque élection.
La question de la représentation des genres au Conseil fédéral se repose à chaque élection.
Archives/Photo d'illustration, Keystone

La constitution n'a pas besoin de garantir une place aux femmes au sein du Conseil fédéral. Contrairement au Conseil des Etats, le Conseil national a rejeté lundi par 107 voix contre 72 et une abstention une initiative parlementaire de Raphaël Comte (PLR/NE).

Ce texte veut inscrire dans la Constitution une représentation équitable des genres lors de l'élection du Conseil fédéral et des autres autorités par les Chambres. Il n'y aurait pas de quotas, l'initiative ne comporte ni restriction de la liberté du Parlement, ni contrainte de vote, souligne l'initiant.

Il n'y a pas la nécessité d'introduire un critère de genre dans la Constitution fédérale. Elle doit être mise en œuvre en particulier par les partis politiques et ces derniers peuvent parfaitement y parvenir, comme en témoigne l'élection en décembre des conseillères fédérales Viola Amherd et Karin Keller-Sutter.

Dans les tribunaux fédéraux, les femmes sont également bien représentées, a rappelé Barbara Steinemann (UDC/ZH) au nom de la commission.

Au Conseil des Etats, le texte a récolté des soutiens parmi tous les partis, sauf à l'UDC. La question de la représentation des genres au Conseil fédéral se repose à chaque élection.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.