Les radars, un ennemi de plus pour les éoliennes

EnergieL'armée s'oppose au projet du Gibloux. Tour d'horizon des obstacles qui se dressent devant les modernes moulins à vent.

Illustration - Le mouvement des hélices géantes est susceptible de perturber les ondes radars et hertziennes.

Illustration - Le mouvement des hélices géantes est susceptible de perturber les ondes radars et hertziennes. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les éoliennes ont bien de la peine à se faire une place au soleil sur nos monts, au point que la Suisse occupe la queue du classement européen. Nouvelle épine dans les mâts de ces modernes moulins à vent, le Département fédéral de la défense vient de bloquer le projet du Gibloux (FR), comme l’a annoncé hier La Liberté.

Les militaires s’inquiètent en effet des interférences que pourraient avoir les trois à cinq éoliennes prévues sur le radar de défense aérienne qu’ils projettent d’installer à Torny, dans la Broye fribourgeoise, à une quinzaine de kilomètres du parc.

L’affaire est exemplaire des difficultés rencontrées par les promoteurs de cette énergie renouvelable. Outre les populations locales pas toujours acquises à l’esthétique moderniste des hélices, outre les amis des oiseaux et des chauves-souris, d’autres acteurs ont leur mot à dire sur les projets éoliens.

En effet, si la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) concède aux cantons la compétence de délimiter des périmètres se prêtant à l’exploitation de l’énergie éolienne dans leurs plans directeurs, elle réserve un droit d’être consultées à plusieurs instances fédérales. Au final, l’Office fédéral du développement territorial (ARE) se base sur ces préavis pour adopter les plans.

Echos parasites

«Si l’armée est partie prenante au Gibloux, elle n’est pas la seule concernée par la problématique des éoliennes», confirme Jean-Marc Aeschlimann, de Suisse-Eole. L’aiguilleur du ciel national Skyguide, MétéoSuisse mais aussi les opérateurs de télécommunications sont appelés à se prononcer.

Le mouvement des hélices géantes est susceptible en effet de perturber les ondes radars et hertziennes. Dans le cas des radars, les éoliennes peuvent faire apparaître des échos parasites sur les écrans des opérateurs qui parlent alors d’«avions fantômes».

Cinq sites recalés

Dans l’Ouest vaudois, cinq parcs éoliens ont été recalés en 2012 à la suite de préavis négatifs de Skyguide. A Essertines-sur-Rolle par exemple, l’aiguilleur invoquait la proximité des radars de Cointrin et les perturbations possibles sur le système d’atterrissage aux instruments ILS. Une expertise indépendante commandée par le promoteur du parc a montré que ce dernier souci était infondé. En revanche, l’hypothèque que font peser les radars n’est toujours pas levée.

La problématique a été jugée suffisamment importante par le conseiller national Jacques-André Maire (PS/NE) pour justifier une interpellation à Berne. Dans son texte, il s’étonne du manque de coordination entre des offices fédéraux dépendant pour la plupart du Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication. Ce alors même que le développement de l’éolien est inscrit dans la Stratégie énergétique 2050.

Dans sa réponse publiée au début de cette année, le Conseil fédéral indique qu’une conception est en cours d’élaboration pour amener les offices à mieux se concerter. Ce projet, qui comprend notamment un «guichet unique», sera mis en consultation au second semestre 2015. Le gouvernement précise aussi que, sur les 119 projets soumis à l’Office fédéral de l’aviation, 90 ont reçu un préavis favorable sur la base des critères aéronautiques

Chez Suisse-Eole, on ne reste pas inactif non plus. «Nous sommes en train de créer un groupe de travail afin d’étudier les cas dans lesquels les projets de parcs éoliens pourraient entrer en conflit avec les radars et autres antennes», indique Jean-Marc Aeschlimann. (24 heures)

Créé: 27.05.2015, 07h15

Articles en relation

Un conseiller biologiste est à l’origine du parc éolien de Vallorbe

Energie Il y a huit ans, René Gfeller déposait une motion en faveur de l’énergie éolienne, prémices du parc Sur Grati. Plus...

Le patron de SwissWinds dépose plainte contre ses partenaires

Le chef de l'entreprise d'énergie éolienne basée à Grimisuat (VS) accuse ses partenaires industriels d'acculer sa société à la ruine. Plus...

Aucune grande éolienne n'a été mise en service en 2014

Energie verte Aucune grande éolienne n'a été mise en service cette année en Suisse, déplore Suisse Eole. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.