Le Conseil fédéral propose de rembourser 50 fr. par ménage

Redevance radio-TVIl s'agirait de compenser la TVA perçue en trop sur la redevance entre 2010 et 2015.

Les ménages pourraient se voir rembourser 50 francs en 2021.

Les ménages pourraient se voir rembourser 50 francs en 2021. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La TVA perçue en trop sur la redevance radio-TV entre 2010 et 2015 sera remboursée. Le Conseil fédéral propose au parlement de passer par une indemnité de 50 francs par ménage, qui devrait être versée en 2021.

Le Conseil prévoit de rembourser au maximum 185 millions de francs. Cette somme comprend les 165 millions de francs indûment perçus entre 2010 et 2015 ainsi que 17 millions de taux d'intérêt. Après la consultation, le gouvernement a pris en compte un taux moratoire de 5% pour 2 ans.

Une réserve de 3 millions est aussi prévue si le nombre de ménages devait augmenter plus fortement que prévu actuellement. Avant la consultation, le gouvernement avait estimé que 3,4 millions de ménages obtiendraient un remboursement. Ce chiffre s'élève actuellement à 3,7 millions de ménages.

Une solution simple

Le forfait de 50 francs sera déduit de la facture de la redevance. La déduction sera accordée à tous les ménages privés et collectifs (homes, EMS, hôpitaux, internats) qui recevront une facture de Serafe durant l'année de remboursement et qui, à ce moment-là, ne sont pas exonérés du paiement de la redevance.

Cette solution est simple et efficace, et elle réduit au minimum les charges. Les ménages n'ont rien à entreprendre, n'ont pas à prouver leur droit au remboursement et ne risquent pas de se voir opposés une éventuelle prescription de leurs droits. Une clarification coûteuse et complexe est évitée, rappelle le gouvernement.

Pas pour les entreprises

Le gouvernement estime par ailleurs qu'une indemnité forfaitaire est inappropriée pour les entreprises, qui ont d'une manière globale payé 5 millions de TVA en trop de 2010 à 2015. La plupart d'entre elles ont pu déduire l'impôt préalable et n'ont subi aucune perte économique. Les autres pourront déposer des demandes de remboursement individuelles auprès de l'Office fédéral de la communication.

Une motion du parlement et plusieurs arrêts du Tribunal fédéral sont à l'origine du projet de remboursement. En 2015, les juges ont estimé que la redevance ne devait pas être soumise à la TVA. L'année dernière, ils ont souligné que les demandes de remboursement sont prescrites pour la période précédant le 1er janvier 2010. (ats/nxp)

Créé: 27.11.2019, 11h58

Articles en relation

Billag: interdiction de déduire la TVA payée à tort

Suisse Deux particuliers ont déduit la TVA qu'ils avaient indûment payée sur leur redevance radio-TV. Ils devront régler l'intégralité de la facture, indique jeudi le TAF. Plus...

Serafe a réglé ses problèmes de facture

Suisse L'entreprise qui a succédé à Billag va désormais pouvoir corriger les données d'adressage pour la redevance radio-TV. Plus...

Redevance: pas de report de charges sur les ménages!

L'invité Nicolas Rochat Fernandez s'oppose à l'exemption de la contribution radio-TV pour les entreprises. Plus...

Redevance-TV: firmes pas exonérées

Suisse Mardi, une commission du Conseil national a refusé que les entreprises soient exemptées de payer la redevance-TV. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.