Un rapport dénonce les délits de faciès dans la police

RacismeUne commission du Conseil de l'Europe recommande à la Suisse de davantage former ses policiers à la question du profilage racial.

Selon l'ECRI, il y a encore trop de contrôles effectués sur la seule base de la couleur de peau ou du mode de vie et sans soupçon fondé.

Selon l'ECRI, il y a encore trop de contrôles effectués sur la seule base de la couleur de peau ou du mode de vie et sans soupçon fondé. Image: 24HEURES/Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2018, le célèbre guide touristique «Lonely Planet» prévenait dans son chapitre sur la sécurité en Suisse que «la police suisse n’est pas très visible, mais a la réputation de se livrer à des fouilles pas forcément justifiées sur des individus supposés non européens». La phrase avait été retirée dès l'édition 2019, mais le problème du délit de faciès, lui, reste bien réel.

Le rapport de la commission contre le racisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe (ECRI) concernant la Suisse pointe en effet du doigt le profilage racial toujours présent dans la police. Elle estime que les personnes noires et celles au mode de vie itinérant sont plus spécifiquement visées par des contrôles d'identité répétés et des fouilles à nu. L'instance indépendante de monitoring invite la Suisse, dans son rapport publié ce jeudi, à former davantage la police à la question du profilage racial et à l’utilisation du standard de soupçon raisonnable.

Le rapport recommande par ailleurs vivement la création d’un organe indépendant de la police et du Ministère public, chargé d’enquêter sur les allégations de discrimination raciale et de comportements abusifs à motivation raciste de la police. Si les cas de dénonciations sont fréquents, rares sont les cas de condamnations de policiers devant les tribunaux. L'ECRI estime que les poursuites en cas de violences policières sont souvent longues, lourdes et rarement en faveur du requérant, ce qui aboutit à un système dans lequel les victimes se sentent impuissantes et ont l’impression que la police se trouve au-dessus de la loi.

Procédures en cours

Dans son audit qui couvre les événements jusqu'au 19 juin 2019, l'ECRI s'alarme particulièrement «de plusieurs décès de personnes noires survenus dans le cadre d’un certain nombre d’interventions policières», dont celle d'un Nigérian menotté et mis à terre à Lausanne en mars 2018. L'affaire avait suscité une vague de réactions. Plusieurs procédures pénales sont toujours en cours et les polices cantonales prennent le problème au sérieux.

L'automne passé, le Canton de Bâle-Ville annonçait que des entraînements spécifiques seraient mis en place dès cette année et que le cours «Police et société en mutation» dispensé par l'Institut suisse de police serait à suivre obligatoirement et non plus en option.

Créé: 19.03.2020, 14h22

Nombreuses recommandations

Parmi les autres recommandations formulées dans le rapport, l'ECRI incite la Suisse «à modifier la loi sur l’asile pour créer davantage de catégories de personnes admissibles au regroupement familial afin d’améliorer leur intégration.»

L'instance européenne formule aussi ses craintes quant à l'absence de protection contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle ou l'identité de genre mais, depuis la rédaction du rapport, plusieurs recommandations seront désormais effectives depuis l'adoption par le peuple de l'extension de la norme pénale antiraciste en février dernier.

Articles en relation

Un guide met en garde contre le délit de faciès en Suisse

Tourisme «Lonely Planet» prévient les voyageurs de couleur du risque de profilage racial. Suisse Tourisme dit sa colère Plus...

Lonely Planet retirera sa mise en garde contre le profilage racial

Suisse Le guide de voyage va supprimer toute mention de délit de faciès dans notre pays. Un choix salué par Suisse Tourisme. Plus...

Les soupçons de bavures s’accumulent sur la police

Sécurité Les accusations de violences policières et de délits de faciès se succèdent. Au cœur de la critique: la police de Lausanne. Enquête. Plus...

Une marche pacifique contre le délit de faciès

Manifestation Près de 600 personnes ont défilé samedi après-midi à Lausanne sous le slogan «La vie de Noirs compte aussi». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.