Passer au contenu principal

Un rapport explosif sur les ventes d’armes de la Suisse

Le rapport pointe de grosses lacunes en matière de contrôle. Le SECO dénonce un document orienté avec des erreurs.

Montage d’un Piranha chez Mowag à Kreuzlingen (TG) en 1999.
Montage d’un Piranha chez Mowag à Kreuzlingen (TG) en 1999.
Keystone

Ce n’est pas la guerre, mais cela canarde sec au sein de l’Administration fédérale. Le gendarme financier de la Confédération, alias le Contrôle fédéral des finances (CDF), vient de dévoiler un rapport sur les exportations d’armes de la Suisse. Il pointe plusieurs lacunes en matière de contrôle. Il remonte notamment les bretelles au Secrétariat de l’économie (SECO), l’organisme étatique principal qui valide et surveille le processus. Ce dernier est fou de rage et le fait savoir haut et fort (voir notre article annexe).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.