Passer au contenu principal

SantéLe rapport sur l'homéopathie très critiqué

La polémique continue et s'amplifie dans les milieux touchés à propos de l'étude suisse sur la qualité des traitements homéopathiques, selon la presse dominicale.

L'étude qui qualifie les traitements homéopathiques d'efficaces et économiquement intéressants montrerait de grossières lacunes scientifiques
L'étude qui qualifie les traitements homéopathiques d'efficaces et économiquement intéressants montrerait de grossières lacunes scientifiques
Keystone

Depuis sa publication en anglais, le printemps dernier, l'étude est utilisée par les médecines "alternatives" à l'étranger comme une preuve "neutre" de l'efficacité de l'homéopathie. L'étude est notamment citée sur des sites internet défenseurs de l'homéopathie.

Mais il y a maintenant une réaction. David Shaw, chercheur à l'Institut de bioéthique et d'éthique médicale de l'Université de Bâle a critiqué l'étude en question dans la revue Swiss Medical Weekly. L'étude qui qualifie les traitements homéopathiques d'efficaces et économiquement intéressants fait montre de grossières lacunes scientifiques et éthiques, selon l'article.

Ce qui est particulièrement problématique, ce sont les liens établis entre l'étude et les autorités suisse de la santé. L'étude sur l'homéopathie fait en réalité partie d'un programme de recherche de la Confédération sur les médecins complémentaires.

Il est "regrettable", selon Shaw, que les homéopathes du monde entier s'appuient maintenant sur un document qui provienne prétendument du gouvernement suisse. C'est pourquoi les autorités devraient maintenant prendre leurs distances. Il faudrait, souligne Shaw au journal Der Sonntag que les autorités suisses fassent savoir qu'elles ne partagent pas les déclarations de l'étude.

AP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.