Passer au contenu principal

La «raréfaction» des billets dégriffés fait débat

Une association de défense de la mobilité dénonce la réduction de l'offre des billets à tarif réduit par les CFF, qui démentent.

L'Association transport et environnement dit avoir été interpellée par certains de ses membres d'une diminution de l'offre en billets dégriffés.
L'Association transport et environnement dit avoir été interpellée par certains de ses membres d'une diminution de l'offre en billets dégriffés.
Keystone

L'Association transport et environnement (ATE Vaud) s'inquiète d'«une raréfaction» des billets de train dégriffés en particulier sur certaines lignes. Les CFF contestent et parlent d'une offre toujours plus importante que la demande.

Dans un communiqué, l'ATE Vaud dit lundi avoir été interpellée par certains de ses membres d'une diminution de l'offre en billets dégriffés en début d'année. L'observation portait notamment sur les lignes Lausanne-Genève, Lausanne-Berne et Lausanne-Fribourg.

L'association ajoute avoir demandé formellement aux CFF une demande d'information. Interrogés par Keystone-ATS, les chemins de fer ont précisé l'évolution de cette prestation qui fait baisser le prix du trajet. Ils contestent toute volonté de raréfaction.

Le quota de billets dégriffés a pu être augmenté fortement de manière ponctuelle l'an dernier, explique la porte-parole Ottavia Masserini. Pour 2019, «les CFF examinent actuellement la possibilité d'une augmentation temporaire».

Le récent succès des billets dégriffés, qui commencent enfin à être connu de la clientèle, peut avoir comme conséquence qu'ils soient épuisés sur certaines lignes à certaines heures. «Mais l'offre en billets dégriffés a toujours été beaucoup plus importante que la demande jusqu'à présent», affirme-t-elle.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.