Réduire les coûts de la santé avec le numérique

SuisseDeux motions parlementaires visent à davantage numériser le secteur des assurances maladies afin d'en réduire les coûts.

Parmi les proposition, l'obligation de passer à la facturation numérique.

Parmi les proposition, l'obligation de passer à la facturation numérique. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La numérisation doit permettre de lutter contre l'augmentation des coûts de la santé. Le Conseil des Etats a transmis jeudi tacitement au Conseil fédéral deux motions du National en ce sens. Le texte du conseiller national Jürg Grossen (PVL/BE) vise à ce que toutes les factures soient remises aux assureurs par voie électronique.

Avec la motion du conseiller national Michaël Buffat (UDC/VD), le Conseil fédéral devra préciser les conditions techniques du décompte des prestations prises en charge par la loi sur l'assurance maladie. Ce ne sera possible qu'avec une demande adressée aux assureurs-maladie sous une forme numérisée avec des données structurées et standardisées, a précisé Josef Dittli (PLR/UR) au nom de la commission.

Le Conseil fédéral oeuvre à faire baisser les coûts de la santé et ces deux motions sont un pas important en ce sens, a souligné le ministre de la santé Alain Berset. Cette obligation de facturation numérique ne doit pas être étendue aux assurés qui doivent pouvoir recevoir leur facture en version papier, a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 19.09.2019, 13h05

Articles en relation

Cancer: la survie dans les pays riches s'améliore

Santé Une étude menée dans sept pays riches montre que la survie des patients atteints de cancers s'est «nettement améliorée» entre 1995 et 2014. Plus...

La Suisse est bien armée face à la numérisation

Emploi Le pays devrait pouvoir faire face aux futurs bouleversements technologiques du marché du travail, selon l'entreprise Adecco. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.