«La Réforme a profondément modifié la Suisse»

500 ans de la RéformeLe conseiller fédéral Alain Berset était à Genève ce jeudi pour lancer les célébrations des 500 ans de la Réforme. Interview.

Le conseiller fédéral Alain Berset, ce jeudi matin, lors de l'inauguration du «camion de la Réforme».

Le conseiller fédéral Alain Berset, ce jeudi matin, lors de l'inauguration du «camion de la Réforme». Image: Laurent Gilliéron/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y avait foule, ce jeudi matin 3 novembre à Plainpalais, pour lancer les commémorations des 500 ans de la Réforme. Tous les représentants des milieux protestant et œcuménique étaient évidemment présents à l'inauguration du «camion de la Réforme», qui sillonnera l'Europe entière durant six mois, au départ de Genève, avec une exposition sur cet événement historique. A leurs côtés, la sphère politique était également bien représentée, avec les autorités de la Ville et du Canton de Genève, ainsi que le conseiller fédéral Alain Berset, Fribourgeois d'origine, donc catholique. Interview.

Pour vous qui venez d'un canton catholique, que représente la Réforme?

Sur le plan historique, la Réforme est un événement majeur pour la Suisse. Cela a profondément modifié notre pays, et pas seulement dans le domaine religieux. La Réforme a aussi eu une importante signification culturelle, sociale et politique. Elle a certes généré à certaines époques des tensions qu'il a fallu surmonter, mais nous lui devons notre culture du débat. Notre capacité à trouver des compromis vient de là.

A vos côtés, les autorités politiques genevoises au complet ont participé aujourd'hui au lancement de ces commémorations. Est-ce que cela respecte vraiment le principe de la laïcité de l'Etat?

La laïcité ne veut pas dire que l'Etat et l'Eglise ne doivent avoir aucun contact. Cela signifie seulement qu'il faut savoir bien distinguer les rôles des uns et des autres. En Suisse, il y a une grande diversité de pratiques en ce qui concerne la laïcité. Genève et Neuchâtel sont les seuls cantons à exiger une séparation stricte de l'Etat et de l'Eglise.

La proportion de protestants ne cesse de diminuer en Suisse. Faut-il craindre que le pays perde son identité?

Je ne me fais pas beaucoup d'inquiétudes à ce propos. La religion joue un autre rôle dans la société d'aujourd'hui. C'est une évolution qui correspond à notre monde actuel. Mais cela n'enlève rien à la pertinence du message religieux.

Comme à l'époque de la Réforme, la religion est de nouveau l'objet de tensions aujourd'hui. Le politique peut-il jouer un rôle pour apaiser ces tensions?

Bien sûr, il a un rôle à jouer. En Suisse, nous connaissons bien ces débats, mais notre système fédéral nous a permis de réussir une forme d'intégration. Nous avons su trouver le chemin pour mieux vivre ensemble entre catholiques et protestants, tout en cultivant une certaine ouverture au monde. Nous accueillons aujourd'hui beaucoup de populations d'origines, de cultures et de religions différentes, grâce à l'esprit de tolérance que nous avons développé.

Créé: 03.11.2016, 13h38

Articles en relation

Comment la Réforme a façonné la Suisse moderne

Histoire Bien au-delà des questions religieuses, la Réforme a influencé la construction politique de notre pays. Berne a eu une grande influence sur la conversion des cantons romands. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.