Passer au contenu principal

«La charia interdit de faire régner la terreur en Suisse»

L’État islamique (EI) a appelé à tuer des «infidèles» en Occident. Nicolas Blancho, le président du Conseil central islamique (CCIS) en Suisse, s’élève contre cette fatwa.

Nicolas Blancho, le président du Conseil central islamique
Nicolas Blancho, le président du Conseil central islamique
Keystone

Le Conseil central islamique (CCIS), auquel on a souvent reproché de ne pas se positionner par rapport à l’extrémisme islamique, s’en est distancié mercredi soir 24 septembre dans une vidéo postée sur Youtube.

Le message, mis en ligne par Nicolas Blancho, le président du CCIS, s’intitule «la charia interdit la violence contre ceux qui ne sont pas concernés», rapporte le Tages-Anzeiger dans son édition du jeudi 25 septembre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.