Regula Rytz reconduite à la présidence des Verts

Assemblée des déléguésLes délégués écologistes réunis à Zofingue (AG) ont élu samedi Regula Rytz.

A gauche, Regula Rytz. A droite, Adèle Thorens, co-présidente.

A gauche, Regula Rytz. A droite, Adèle Thorens, co-présidente. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La conseillère nationale Regula Rytz a été reconduite samedi par les délégués à la présidence des Verts. Pour la Bernoise, le plus gros défi sera le renouvellement du parti et la repolitisation de l'écologie. Les Verts ont également donné leurs mots d'ordre pour les votations du 5 juin: ils disent notamment «oui» au revenu de base inconditionnel.

Regula Rytz a été élue pour un nouveau mandat de deux ans par 129 bulletins sur 131. Elle était la seule candidate à sa succession. Elle partageait depuis 2012 la présidence avec la conseillère nationale vaudoise Adèle Thorens, qui a annoncé en décembre dernier ne pas se représenter. Les délégués ont chaleureusement remercié cette dernière pour son engagement.

La présidente réélue a déclaré vouloir lancer le projet «Avenir vert». Il faut débattre de la croissance, de formes alternatives de modèles économiques, ainsi que repolitiser l'écologie à l'aide des mouvements sociaux, a-t-elle plaidé.

Les délégués, réunis à Zofingue (AG), devaient également renouveler leurs instances dirigeantes. Deux vice-présidents zurichois se représentaient et ont été réélus: le conseiller national Bastien Girod et Luca Maggi, auparavant représentant des Jeunes Verts.

Les nouveaux vice-présidents sont la conseillère nationale et présidente des Verts genevois Lisa Mazzone, le co-président des Verts fribourgeois Gerhard Andrey et la députée au Grand conseil thurgovien Gina Rüetschi.

Combattre le populisme

Après le «non» du peuple suisse à l'initiative de mise en oeuvre sur les criminels étrangers de l'UDC en février dernier, «le combat contre le populisme de droite entre dans une nouvelle phase», a déclaré Regula Rytz.

«Qui sème les inégalités, récolte les conflits. Qui vend du matériel de guerre, récolte des réfugiés. Qui investit dans l'industrie pétrolière, détruit la nature et doit faire face à des mouvements migratoires», a -t-elle lancé.

La présidente a également sévèrement critiqué l'UDC, le PLR et le PDC. Cela ne sert à rien, quand la nouvelle présidente du PLR Petra Gössi critique un peu l'UDC dans les médias. En réalité, elle est dans le même bateau que le parti conservateur, aux côtés du futur président du PDC Gerhard Pfister, a lancé Mme Rytz.

Une «clique du libre-échange»

Car Petra Gössi fait partie, selon la présidente des Verts, de «la clique internationale du libre-échange et du dumping fiscal», qui détourne des fortunes dans le monde entier au profit des élites économiques. Avec les nouveaux présidents à la tête du PLR et du PDC, la Suisse risque de devenir un peu plus comme Schwyz et Zoug, les cantons de Petra Gössi et Gerhard Pfister, craint l'écologiste.

Qui paye ses impôts de façon correcte en Suisse passe pour un idiot aux yeux du ministre des finances Ueli Maurer, a encore critiqué Regula Rytz. «Le conseiller fédéral UDC a défendu le système des places financières offshore et a ouvertement appelé à l'évasion fiscale.»

Oui au revenu de base

Après un débat passionné, indique le parti dans un communiqué, les délégués se sont prononcés en faveur de l'initiative «Pour un revenu de base inconditionnel» par 91 «oui», contre 36 voix en faveur de la liberté de vote. Un tel revenu accroîtrait la liberté de choisir entre différents modes de vie et permettrait de mieux concilier travail, famille et engagements personnels.

La liberté de vote a par contre été décidée pour la loi sur la procréation médicalement assistée, qui ouvre la possibilité de recourir au diagnostic préimplantatoire pour les couples porteurs de maladies génétiques graves ou devant se tourner vers la fécondation in vitro. Certains Verts, comme la conseillère nationale bernoise Christine Häsler, font partie du comité référendaire qui combat cette loi.

Autre décision attendue, les Verts préconisent par 86 voix contre 13 un «oui critique» à la révision de la loi sur l'asile de la conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga, combattue par un référendum de l'UDC. L'assistance juridique gratuite et une meilleure protection des personnes vulnérables l'ont emporté sur les autres arguments.

Sans surprise, ils ont par contre dit «non» à l'unanimité à l'initiative dite «vache à lait» du lobby routier, accusée de piller les caisses fédérales et de bétonner à outrance. Ils s'opposent également à l'initiative «En faveur du service public». (ats/nxp)

Créé: 16.04.2016, 16h20

Articles en relation

La décision sur la vision européenne du PS reportée

Assemblée des délégués Le PS Suisse s'est réuni ce samedi en assemblée des délégués à La Chaux-de-Fonds. Plus...

Les délégués du PLR, du PS et des Verts au travail

Assemblées Les trois partis se réunissent ce samedi pour donner leurs mots d'ordre en vue des votations du 5 juin. Le PLR Suisse s'apprête à élire Petra Gössi à sa présidence. Plus...

Le PLR a une nouvelle présidente

Assemblée du PLR La Schwyzoise de 40 ans Petra Gössi est la nouvelle présidente du PLR. Elle a promis d'apprendre le français. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...