Vers un rejet de l'initiative Ecopop au Conseil des Etats

ImmigrationFinalement, le Conseil des Etats ne devrait pas proposer de contre-projet à l'initiative «Halte à la surpopulation» de l'association écologie et population (Ecopop).

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après une discussion intense, la commission a décidé de ne pas mettre de bâtons dans les roues au Conseil fédéral, a déclaré la présidente Verena Diener (PVL/ZH) lundi soir devant la presse. Pour elle, le gouvernement a déjà fort à faire avec l'application de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse.

La commission des institutions politiques a rejeté deux propositions en ce sens. Par neuf voix contre une, elle recommande au plénum de refuser ce texte.

(ats/nxp)

Créé: 24.02.2014, 18h50

Articles en relation

Economiesuisse met en garde contre deux initiatives

Immigration de masse Selon l'organisation faitière des patrons, un «oui» aux initiatives contre l'immigration de masse de l'UDC et Ecopop créerait une importante insécurité économique en Suisse et remettrait en cause l'accord sur la libre circulation. Plus...

Franz Weber lâche l'initiative Ecopop

Immigration Franz Weber ne s'engagera pas en faveur de l'initiative Ecopop. Approché par les initiants, l'écologiste a refusé d'entrer dans le comité de soutien. Plus...

Berne rejette l'initiative d'Ecopop sans contre-projet

Initiative sur l'immigration Le Conseil fédéral recommande au peuple de rejeter sans contre-projet l'initiative «Halte à la surpopulation» de l'association Ecologie et population (Ecopop). Il la juge incompatible avec les accords sur la libre circulation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.