La rente-pont pour les travailleurs âgés divise

SuisseSi le Conseil fédéral veut, lui, que les chômeurs en fin de droit bénéficient d'une rente-pont dès 60 ans, le projet fait débat au sein de la commission des finances.

Certains craignent que la loi incite les employeurs à se séparer de collaborateurs arrivés au seuil de la retraite.

Certains craignent que la loi incite les employeurs à se séparer de collaborateurs arrivés au seuil de la retraite. Image: illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chômeurs en fin de droit devraient pouvoir bénéficier d'une sorte de rente-pont à partir de 60 ans, estime le Conseil fédéral. La commission des finances du Conseil des Etats est toutefois très divisée sur le projet qui vient d'être transmis au Parlement.

Un vote consultatif sur le sujet s'est soldé par 6 voix pour, 6 contre et une abstention, ont annoncé mercredi les services du Parlement. La commission a donc renoncé à adresser une proposition concrète à la commission de la sécurité sociale qui est compétente sur le sujet.

La discussion a porté avant tout sur les effets du projet. Si les mesures visant à améliorer l'intégration des chômeurs âgés sur le marché du travail ont été saluées, plusieurs membres se demandent si l'investissement financier consenti par la Confédération est conforme au but fixé de réinsertion de la main-d'oeuvre indigène sur le marché du travail.

Une loi contre-productive

Certains membres craignent que la loi ne déresponsabilise les employeurs et les incite à se séparer de collaborateurs arrivés au seuil de la retraite. Ce serait contre-productif et contraire à la volonté du Conseil fédéral de promouvoir l'activité professionnelle des plus de 60 ans.

Les prestations transitoires ne serviront de filet de sécurité que lorsque les mesures d'intégration des travailleurs âgés sur le marché du travail n'ont pas été suivies d'effet, ont répliqué les partisans de la loi. Leur introduction ne coûtera pas plus cher, car des économies seront réalisées sur les prestations complémentaires et l'aide sociale, ont-ils fait valoir.

Conditions strictes

Le Conseil fédéral a prévu des conditions strictes. Le chômeur devra avoir cotisé au minimum durant 20 ans aux assurances sociales et gagné au moins 21'330 francs par an. Seules les personnes ayant travaillé en Suisse pendant une certaine période précédant immédiatement l'ouverture du droit seront éligibles. La rente ne pourra excéder 58'350 francs pour une personne seule (87'525 francs pour un couple) afin de maintenir l'incitation à retrouver un remploi.

Le Conseil des Etats pourrait empoigner le dossier dès la session d'hiver. Le Conseil fédéral souhaite que les choses aillent vite car il espère que le projet réduira les chances de l'initiative de l'UDC visant à résilier la libre circulation des personnes avec l'UE. Or le scrutin pourrait avoir lieu en mai 2020. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2019, 18h18

Articles en relation

Travailleurs âgés: pas de fonds supplémentaires

Marché du travail Une initiative visant à s'engager davantage pour l'insertion professionnelle a été refusée par la Commission de l'éducation du Conseil national. Plus...

Les chômeurs cotiseront moins à la LPP

Suisse Le Conseil fédéral a décidé d'abaisser le taux de cotisation de la prévoyance professionnelle des chômeurs de 1,5% à 0,25%. Ils seront ainsi déchargés de 20 millions de francs. Plus...

La cotisation AVS grimpera de 0,3 point

Suisse Employés et employeurs devront cotiser plus à l'AVS dès le 1er janvier 2020. Cela faisait 40 ans que ce taux n'avait plus bougé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.