Passer au contenu principal

BerneConseil fédéral: grande valse des départements

Viola Amherd reprend la Défense, Guy Parmelin l'Economie et Karin Keller-Sutter dirigera le Département fédéral de justice et police. Simonetta Sommaruga va au DETEC.

Le Conseil fédéral fait l'objet de rocades. Simonetta Sommaruga reprendra le 1er janvier le DETEC, Guy Parmelin l'économie, Viola Amherd dirigera le Département fédéral de la défense et Karin Keller-Sutter le Département fédéral de justice et police (DFJP).

La décision est tombée lundi. Les sept ministres s'étaient déjà rencontrés vendredi, mais n'étaient pas parvenus à s'entendre à ce stade. Concernant les deux nouvelles conseillères fédérales, le gouvernement a dû procéder à un vote pour préciser leur département. Au niveau des suppléances, Karin-Keller Sutter a tout de même obtenu l'Economie et Viola Amherd le DETEC.

Ueli Maurer reste chef du Département fédéral des finances (DFF), Ignazio Cassis du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et Alain Berset du Département fédéral de l'intérieur (DFI), a indiqué lundi la Chancellerie fédérale.

DETEC à nouveau au PS

Simonetta Sommaruga peut désormais diriger le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) qui lui avait échappé il y a huit ans lorsqu'elle avait succédé à Moritz Leuenberger. Le dicastère était passé dans les mains de la PDC Doris Leuthard. Les socialistes ont une grande expérience dans ce département. Ils l'ont dirigé pendant 27 ans depuis 1960.

Avec Guy Parmelin, un ancien viticulteur reprend les rênes du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR). Un seul UDC a dirigé l'Economie depuis 1960: Friedrich Traugott Wahlen, et ce pendant un an et demi. Le département est dirigé jusqu'à la fin de l'année par le PLR Johann Schneider-Ammann.

Une femme à l'armée

Pour la première fois de l'histoire, l'armée sera dans les mains d'une femme. Au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), la démocrate -chrétienne Viola Amherd sera aussi ministre des sports. Le PDC n'avait plus été à la tête de ce dicastère depuis Arnold Koller, qui y était resté deux ans de 1987 à 1989 avant de reprendre le DFJP.

Le DDPS est resté en mains du même parti l'UDC durant 20 ans. «Il est sain qu'une autre formation reprenne les dossiers pour les faire avancer avec l'appui du collège», a déclaré Guy Parmelin devant la presse. Ce sera l'occasion pour le nouveau chef d'apporter une vision différente.

Le Vaudois a été la cible de la majorité des questions de la presse, essuyant parfois des critiques à peine voilées. Interrogé sur son niveau d'anglais, nécessaire pour un ministre amené à collaborer avec l'extérieur, il a assuré bien maîtriser un «anglais passif» et mis en avant l'usage de traducteur.

Sur de nombreux sujets, tels que la politique agricole de la Confédération PA 2022 ou l'accord-cadre avec l'Union européenne, il a botté en touche. «Il est prématuré de donner déjà des pistes de réflexion», a-t-il assuré, estimant qu'il lui fallait d'abord attendre les résultats des procédures en cours.

Les libéraux-radicaux n'ont quant à eux pas été nombreux à diriger la Justice et la Police, un département dirigé depuis 2010 par Simonetta Sommaruga. Avant Karin Keller-Sutter, les PLR Rudolf Friedrich (1983-1984) puis Elisabeth Kopp (1984-1989) se sont succédé au DFJP. La nouvelle élue avait quant à elle dirigé ce dicastère au niveau cantonal.

ATS

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.