Faute de requérants, le centre de Guin va fermer

Canton de FribourgL'évolution des arrivées de requérants dans le canton de Fribourg permet de renoncer désormais au centre d'hébergement provisoire pour requérants d'asile.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autres centres d'hébergement provisoire du canton et les cinq centres pérennes suffisent pour répondre aux besoins actuels, a expliqué mardi la Direction de la santé et des affaires sociales. Et d'ajouter que l'évolution des flux migratoires vers la Suisse, en baisse en 2017, a conduit de nombreux cantons à fermer des centres.

Ce foyer de 50 places avait été ouvert dans un abri de protection civile en mai 2013 jusqu'à fin 2014 dans un premier temps. Afin de répondre à l'afflux de requérants d'asile, il avait ensuite été prolongé jusqu'à fin 2015, puis pour une durée indéterminée. Il a abrité au total 444 personnes de 48 nationalités différentes, principalement de nationalités afghane et érythréenne. (ats/nxp)

Créé: 18.07.2017, 12h01

Articles en relation

Asile: l'aide d'urgence a été plus utilisée

Suisse La facture a augmenté pour la Confédération mais pas pour les cantons. La durée de perception et les coûts journaliers ont par ailleurs diminué. Plus...

Berne dit non au crédit de 100 millions pour l'asile

Votations 21 mai Les citoyens ont refusé un crédit de 105 millions de francs dans le domaine de l'asile, consacré pour l'essentiel à l'accueil de mineurs non accompagnés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.