Résolution contre les substances dangereuses

SimplonL'initiative des Alpes ne veut plus voir de marchandises dangereuses transportées dans les cols alpins.

Les activistes de l'association avaient peint «Stop toxique!» dans la neige au sommet du col du Simplon (14 avril 2018).

Les activistes de l'association avaient peint «Stop toxique!» dans la neige au sommet du col du Simplon (14 avril 2018). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le transport de marchandises dangereuses devrait être interdit sur tous les cols alpins. L'initiative des Alpes a adopté une résolution en ce sens. L'association dénonce en particulier la situation au Simplon.

Chaque jour, 30 à 40 camions transportant des substances dangereuses traversent le col du Simplon, note l'initiative des Alpes samedi dans un communiqué. Et de rappeler que c'est le seul passage alpin par lequel les camions chargés de substances toxiques ou inflammables sont autorisés à transiter. Cela est interdit au Gothard, au San Bernardino et au Grand-Saint-Bernard.

Lors de leur assemblée générale samedi, les membres de l'initiative des Alpes ont adopté une résolution à l'unanimité allant dans ce sens. Ce document, adressé à la ministre des transports Doris Leuthard, demande également que l'interdiction en vigueur au Gothard soit maintenue, même après la construction du deuxième tunnel routier.

«Stop toxique!»

L'association va même plus loin: elle réclame «une interdiction générale de transporter des produits particulièrement dangereux tel que le chlore tant par la route que par le rail». Ces derniers devront être fabriqués localement ou remplacés, précise-t-elle.

Dans son rapport sur le transfert 2017, le Conseil fédéral relevait qu'un transfert vers le rail des marchandises dangereuses au Simplon était faisable, l'infrastructure étant disponible. Le gouvernement a préféré miser sur l'engagement volontaire de la branche et procéder à une analyse de risques plutôt que de prononcer une interdiction, rappelle l'association.

Samedi dernier déjà, l'initiative des Alpes avait mené une action de protestation pour dénoncer les conséquences néfastes de ce genre de transports. Les activistes de l'association avaient peint «Stop toxique!» dans la neige au sommet du col du Simplon. Avec des colorants alimentaires biodégradables, avait-elle précisé. (ats/nxp)

Créé: 21.04.2018, 15h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...