Vers une restriction de la publicité pour le tabac

SuisseLe Conseil des Etats veut limiter la publicité pour les cigarettes dans les médias et empêcher le sponsoring d’événements officiels par l'industrie du tabac.

Le Conseil des Etats veut interdire la publicité pour le tabac dans les journaux, les revues et sur Internet.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La publicité pour le tabac devrait être interdite dans les journaux, les revues et sur Internet. Le Conseil des Etats a entamé mardi l'examen de la loi sur les produits du tabac. Il veut durcir le projet pour le rendre compatible avec une convention de l'OMS.

Le Conseil des Etats poursuivra le débat la semaine prochaine. Les sénateurs avaient renvoyé au Conseil fédéral un premier projet de loi en 2016, principalement en raison de l'interdiction de publicité pour le tabac. Or, depuis, la situation a changé, avec notamment le dépôt la semaine dernière de l'initiative populaire «oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac».

Dans sa nouvelle mouture, le Conseil fédéral abandonne de nombreuses restrictions et propose de ne prohiber la publicité que si elle s'adresse de manière ciblée aux mineurs. Ce projet ferait de la Suisse le pays d'Europe le plus laxiste dans ce domaine, a précisé Joachim Eder (PLR/ZG) au nom de la commission.

Convention à ratifier

Il faut créer les conditions nécessaires à la ratification de la Convention cadre de l'OMS sur la lutte antitabac qui préconise des mesures contre la publicité, la promotion et le parrainage, a ajouté Didier Berberat (PS/NE). La Suisse a signé cette convention en 2004, mais ne l'a pas ratifiée, contrairement à 181 autres Etats.

Le Conseil des Etats veut donc interdire la publicité pour le tabac dans les journaux, les revues et sur Internet. Il souhaite aussi proscrire la publicité faite par des comparaisons de prix ou des promesses de cadeaux. La publicité dans les cinémas, sur des articles de consommation courante et dans les points de vente ainsi que la promotion directe et les publipostages destinés aux adultes resteront néanmoins possibles.

Le combat contre la publicité est un combat d'arrière-garde, a fait valoir Damian Müller (PLR/LU). La publicité permet le dialogue entre les consommateurs et les industriels. Après le tabac, on peut craindre des interdictions contre le sucre, le gras ou l'alcool, selon lui. Il ne s'agit pas d'interdire la publicité pour le tabac, mais de la restreindre, a souligné le ministre de la santé Alain Berset.

Expo de Dubaï évoquée

Les sénateurs ont aussi prévu des mesures concernant le sponsoring. L'industrie du tabac ne devrait plus parrainer d'événements à caractère international ni parrainer des événements ou activités organisés par la Confédération, les cantons et les communes. Le parrainage controversé par Philip Morris du pavillon suisse à l'Expo 2020 à Dubaï a été largement évoqué pour justifier cette décision prise par 23 voix contre 19.

Ces mesures concernant la publicité et le parrainage sont les conditions minimales à la ratification de la Convention cadre de l'OMS sur la lutte antitabac, a noté Joachim Eder. Elles vont beaucoup trop loin, a répondu Hannes Germann (UDC/SH).

La discussion sur l'élargissement à toute la Suisse de l'interdiction de la vente de cigarettes aux moins de 18 ans n'a pas encore eu lieu. Actuellement, onze cantons interdisent la vente aux mineurs alors que douze ont fixé l'âge minimum à 16 ans. Trois cantons ne posent aucune limite. (ats/nxp)

Créé: 17.09.2019, 14h56

Articles en relation

Les fumeurs coûtent 5 milliards par année

Suisse La consommation de tabac occasionne des coûts médicaux de trois milliards par année, auxquels s'ajoutent deux milliards de perte pour l'économie. Plus...

Philip Morris tient à sa présence à Dubaï

Pavillon suisse La multinationale de l'industrie du tabac n'entend pas renoncer à son soutien à une expo de la Suisse aux Emirats en 2020, malgré les critiques. Plus...

Les vapoteurs fument moins mais rechutent plus

Enquête Les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique ont tendance à diminuer leur consommation de tabac mais la probabilité de rechute est plus importante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.