Retards: ce que les CFF pourraient devoir dédommager

SuisseLes CFF veulent mieux indemniser les usagers en cas de retard ou d'annulation des trains. Voici ce qu'ils pourraient devoir payer.

Les voyageurs restent toujours plus à quai en raison des retards des trains. Ils devraient être mieux dédommagés.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les CFF ne nient pas des problèmes de ponctualité. Selon la plateforme Punktlichkeit.ch, un train Intercity sur six est en retard, a ainsi dévoilé samedi la «NZZ». Conscients de la grogne des usagers, l'ex-régie fédérale veut désormais changer sa politique de dédommagement. Son patron, Andreas Meyer, a ainsi reconnu dans la presse en janvier avoir «honte» de n'offrir qu'un bon pour un café pour un retard de 60 minutes. Du coup, il a promis que les CFF allaient rembourser la moitié du billet à partir d'un certain retard, voire la totalité dans les cas graves.

Mais combien cela va-t-il coûter aux CFF? Le quotidien «20 Minuten» a pris sa calculette pour l'estimer. Il a donc pris l'exemple du mois de décembre 2018 en se basant sur les chiffres de la plateforme Open Transport Data. Durant cette période, 1240 trains ont été annulés et 86 signalés avec plus d'une heure de retard, a-t-il constaté. En faisant une moyenne de passagers transportés en 1ère et 2e classe par convoi et en prenant un nombre moyen de kilomètres parcourus pour estimer le prix des billets, le journal a calculé que les CFF auraient dû dédommager les voyageurs à hauteur de 1,27 million de francs.

Le montant est important, surtout qu'il ne concerne qu'un seul mois. A titre de comparaison, les CFF ont dépensé 30 millions de francs par an en billets dégriffés entre 2015 et 2017.

Le prix des billets pourrait-il grimper avec cette nouvelle politique? Non, estime Edwin Dutler, de l'association Pro Bahn qui défend les usagers des transports publics. En effet, le tarif amortit déjà les transports au noir et les tickets à prix réduit, explique-t-il. Les dédommagements ne feront donc pas beaucoup de différence, selon lui. En outre, il s'attend à ce que les CFF appliquent au final la politique européenne en la matière: soit 25% de remboursement pour les retards de plus de 60 minutes et 50% pour ceux qui dépassent les deux heures. Le montant estimé par «20 Minuten» serait donc trop élevé, selon lui.

Du côté des CFF, on ne dévoile pas encore le règlement prévu. Il n'est en effet pas encore clair comment les détenteurs d'un abonnement général seront dédommagés. Selon «20 Minuten», l'Office fédéral des transports travaille actuellement avec la branche des transports publics pour élaborer une ordonnance sur les modalités autour des indemnités de retard.

Créé: 13.02.2019, 10h51

Articles en relation

Trop de retards pour les trains entre Lausanne et Genève

Transports publics La ponctualité n’est pas au top depuis le début de l'année sur ces deux lignes, comme le montrent les chiffres d'un site spécialisé. Plus...

Groupe spécial des CFF pour réduire les retards entre Vaud et Genève

Transports publics Les CFF admettent qu'ils ont des problèmes de ponctualité sur la ligne Lausanne-Genève. Voici ce qu'ils vont faire. Plus...

Bombardier VS CFF: une facture à 600 millions

Suisse Les trains à deux étages auraient dû être livrés aux CFF dès 2013. Il n'en est rien. La facture pourrait être salée pour le constructeur Bombardier. Plus...

CFF et Bombardier font mine de se réconcilier au Palais fédéral

Transports ferroviaires Vaudois et Genevois attendront encore longtemps avant d’essayer le train FV-Dosto au départ de Genève et de Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...