Passer au contenu principal

ImmigrationUn retour aux contingents de 2014?

Le président de la Confédération veut rétablir à 8500 unités le nombre de permis de séjour pour les ressortissants extra-européens.

Johann Schneider-Ammann.
Johann Schneider-Ammann.
Keystone

Interrogé jeudi soir dans l'émission «Echo der Zeit» de la radio alémanique SRF, Johann Schneider-Ammann a estimé que cela montrerait à l'économie que la politique veut l'aider. Il s'agit surtout de spécialistes hautement qualifiés dont les postes sont associés en moyenne à la création de 4 à 6 emplois en Suisse, a-t-il expliqué. Le nombre des permis de séjour pour les ressortissants extra-européens avait été abaissés à 6500 l'an dernier.

La réserve fédérale des contingents d'autorisations de séjour (permis B) est épuisée depuis le 13 septembre. Pour les autorisations de courte durée (permis L), il reste encore un solde de 272 unités.

Les réserves cantonales ne sont en revanche pas épuisées. Il reste 761 permis L et 493 permis B, avait indiqué la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lundi à l'heure des questions devant le National.

Le Conseil fédéral prévoit de discuter très prochainement de la situation en la matière. Toutefois, après l'acceptation de l'initiative de l'UDC sur l'immigration de masse, il a été invité à faire preuve de retenue, avait souligné la ministre.

Requête des cantons

Les cantons avaient plaidé début septembre pour un assouplissement des contingents de main-d'oeuvre en provenance d'Etats tiers, les Etats-Unis par exemple. Des spécialistes en recherche pharmaceutique ou en informatique sont requis d'urgence, selon eux.

Ils souhaitent précisément un retour au niveau de 2014, soit 3500 permis B et 5000 L. Après le oui à l'initiative de l'UDC, ces chiffres avaient été abaissés à respectivement 2500 et 4000.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.