La retraite des femmes à 65 ans séduit la majorité des Suisses

Sondage63% des citoyens seraient pour une hausse de l’âge de référence pour les femmes. La gauche est prête au combat.

La hausse de l'âge de référence pour la retraite des femmes fait partie des plans d'Alain Berset pour réformer l'AVS.

La hausse de l'âge de référence pour la retraite des femmes fait partie des plans d'Alain Berset pour réformer l'AVS. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’accalmie aura été de courte durée. Les 2 milliards promis à l’AVS dans le cadre de la grande réforme RFFA adoptée ce week-end devaient permettre de gagner du temps pour réfléchir aux futures réformes du premier pilier. Or le calendrier s’emballe. Lundi, les Jeunes PLR présentaient leurs pistes pour réformer la prévoyance vieillesse. Toutes passent par une hausse de l’âge de la retraite.

Anecdotique? Pas vraiment. Selon un sondage de Tamedia (éditeur de ce journal) réalisé à la sortie des urnes, 63% des Suisses sont prêts à augmenter l’âge de référence pour la retraite des femmes, qui passerait ainsi de 64 à 65 ans. Une proposition largement soutenue par les hommes (72%), mais qui trouve aussi une majorité chez les femmes (55%).

Cliquer ici pour agrandir

Voilà qui doit soulager Alain Berset. Malgré l’échec de «Prévoyance 2020» il y a deux ans, le ministre de la Santé est prêt à briser à nouveau ce tabou dans sa nouvelle réforme des retraites. «Au niveau du financement de l’AVS, on pourra envisager une hausse de la TVA moins importante que prévu, à 0,7% au lieu de 1,5%, confiait-il début mai au «Matin Dimanche». Ensuite, l’objectif est de flexibiliser l’âge de la retraite, pour ceux qui veulent partir plus tôt ou plus tard. Et dans ce cadre-là, nous parlons aussi d’égaliser l’âge de référence pour le départ à la retraite à 65 ans pour les hommes et pour les femmes.»

Coalition syndicale

«Il y a de quoi avoir des craintes», réagit Agostino Soldini, secrétaire central au Syndicat SSP, qui s’opposait à la RFFA et à «Prévoyance 2020», notamment en raison de cette hausse de l’âge de la retraite des femmes. Il rappelle aussi que le président du PS, Christian Levrat, avait affirmé que la RFFA était le meilleur moyen d’éloigner cette augmentation. «Nous allons mener le combat, promet Agostino Soldini. Et j’ai bon espoir qu’il y ait une coalition de tous les syndicats. Non seulement parce que les femmes subissent déjà des discriminations au niveau salarial, mais aussi parce que c’est un combat de principe.»

Les socialistes sont-ils pris en étaux entre les positions des syndicats et les déclarations de leur ministre? «Les choses sont claires: nous ne sommes pas le Conseil fédéral, nous sommes le Parti socialiste, répond Ada Marra, vice-présidente du PS. La politique ne s’est pas arrêtée dimanche. Il y a eu un temps d’accord politique, mais le combat reprend. S’il n’y a pas de compensation réelle pour les femmes, alors nous n’accepterons pas cette hausse de l’âge de la retraite. Et nous n’aurons pas peur de saisir le référendum.»

Un âge de référence

En face, la droite est prête. «La retraite à 65 ans pour tous, c’est la prochaine étape», lâche Philippe Nantermod, vice-président du PLR. Mais le Valaisan rappelle qu’il s’agit d’un âge de référence. «Des gens partent avant, mais il y a aussi beaucoup de retraités qui continuent d’avoir une activité accessoire. C’est une mesure qui n’est pas agréable, mais qui est supportable, moyennant des mesures d’accompagnement et des compensations.»

Les employeurs, eux, dévoileront leurs cartes ce mardi. Dans son invitation à sa conférence de presse, l’Union patronale suisse dit prendre acte du résultat de la votation de dimanche, mais rappelle aussi que cela «ne change rien au fait que le Conseil fédéral et le parlement doivent s’atteler sans perdre de temps à une véritable réforme de l’AVS». (24 heures)

Créé: 20.05.2019, 22h00

Articles en relation

Seuls les électeurs UDC ont dit non ce week-end

Votations Selon un sondage réalisé à la sortie des urnes, la loi sur les armes et la RFFA ont été plébiscitées tant par la gauche que le centre droit Plus...

«Avec un oui, nous aurons fait un pas important pour l’AVS. Mais cela ne suffira pas»

Le Matin Dimanche Selon les sondages, le oui l’emportera le 19 mai sur le paquet «Réforme fiscale et financement de l’AVS (RFFA)». Mais Alain Berset prépare déjà la suite. Interview. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.