Les retraites des ex-conseillers fédéraux explosent

PolitiqueLes conseillers fédéraux touchent une retraite à vie, peu importe l'âge où ils ont quitté le pouvoir. Peu renoncent à cette rente et les montants versés en 2015 dépasseront pour la 1ère fois les 5 millions de francs.

Ruth Metzler a précisé qu'elle ne recevait aucune rente d'anciens conseillers, à l'instar de ses ex-collègues Joseph Deiss et Christoph Blocher.

Ruth Metzler a précisé qu'elle ne recevait aucune rente d'anciens conseillers, à l'instar de ses ex-collègues Joseph Deiss et Christoph Blocher. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les conseillers fédéraux n'ont, en règle générale, pas de souci à se faire pour leurs vieux jours. S'ils touchent, en fonction, un salaire annuel de 445'000 francs auquel s’ajoutent un forfait de 30'000 francs pour divers frais, ils perçoivent la moitié de leur salaire, soit 220'000 francs, lorsqu'ils quittent le Conseil fédéral. Et ce à vie, quel que soit leur âge. Mais ils doivent être restés au moins quatre ans en fonction, sinon ils n'ont droit qu'à une retraite partielle.

Et depuis 2009, les montants alloués à ces pensions ne cessent de grimper, comme le rappelle le Blick qui a calculé qu'en 2015, la Confédération y consacrera plus de cinq millions de francs.

Trois ex-conseillers ont renoncé à leur retraite

En effet, toujours plus d'anciens ministres perçoivent leur dû, et ce même s'ils exercent une activité lucrative à côté. Mais comme le précise l'administration fédérale, «ces revenus, cumulés à leur rente d’ex-conseiller fédéral, ne doivent pas dépasser le salaire d’un conseiller fédéral en fonction, sans quoi leur retraite de ministre est réduite en conséquence».

Actuellement, 14 anciens conseillers fédéraux perçoivent une pension complète, alors qu'ils sont en tout 17 à être à la retraite, comme l'a précisé la Chancellerie fédérale. Seuls trois magistrats ont donc renoncé à leur retraite. La Chancellerie n'a pas voulu dire de qui il s'agissait, au nom de la protection des données.

Joseph Deiss (PDC), Christoph Blocher (UDC) et Ruth Metzler (PDC) ont indiqué au Blick qu'ils ne percevaient aucune retraite. Le tabloïd s'interroge donc sur Kaspar Villiger (PLR), qui avait également occupé la présidence d'UBS entre 2009 et 2012. Poste pour lequel il avait été rémunéré près de quatre millions de francs.

Détail piquant: Kaspar Villiger avait même renoncé à l'époque à une partie de ses rémunérations au profit de la banque, alors en délicatesse financière.

(nxp)

Créé: 05.09.2014, 14h33

Articles en relation

Les ex-conseillers fédéraux pourront avoir des gardes du corps

Protection Exposés à des risques en raison de leurs fonctions passées, les conseillers fédéraux et autres magistrats de haut rang pourront se prévaloir de gardes du corps, même après avoir quitté leurs fonctions. Plus...

Les ex-conseillers fédéraux doivent être libres

Pantouflage Les anciens conseillers fédéraux doivent être libres d'assumer un mandat rémunéré après leur sortie de l'exécutif. Plus...

Les privilèges des ex-Conseillers fédéraux

Outre leur pension, les anciens Conseillers fédéraux ont également droit à des abonnements téléphoniques gratuits, à la mise à disposition d’une voiture de représentation avec chauffeur, d’une autre voiture à usage personnel ainsi qu'à l’usage des avions et hélicoptères de la Confédération pour les voyages de fonction.
Ils gardent également le droit à un abonnement général CFF en 1ère classe.
Des mesures pour assurer leur sécurité sont aussi prévues; leur mise en œuvre reste le plus souvent très discrète.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.