«La révolution agricole est déjà en marche»

Schneider-AmmannLe ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann a donné une interview au quotidien «Terre & Nature».

Selon le conseiller fédéral, l'agriculture se renouvellera par la numérisation.

Selon le conseiller fédéral, l'agriculture se renouvellera par la numérisation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je ne crois pas qu'on puisse dire que l'agriculture est en crise. Elle est en transition permanente», déclare vendredi dans une interview au quotidien Terre & Nature le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann.

Selon le conseiller fédéral, l'agriculture suisse lutte avec des coûts élevés, des prix des matières premières effectivement trop faibles. Elle fait face à des défis. «Pour moi, elle est en transition permanente», affirme-t-il. Il répondait à la question de savoir en quoi la numérisation peut aider les producteurs suisses à sortir du marasme ambiant, voire, dans certains secteurs, de la crise.

Quant à la numérisation, déjà en marche, elle représente une chance pour les agriculteurs. Selon le conseiller fédéral qui cite plusieurs exemples, l'agriculture se renouvellera par la numérisation, et sa compétitivité en sortira renforcée.

Marché laitier

Interrogé sur la crise laitière, contre laquelle l'Interprofession demande une intervention du Conseil fédéral, Johann Schneider-Ammann rappelle ses convictions libérales. «Je veux éviter tout dirigisme». Il conteste cependant s'en laver les mains.

«Contrairement à ce que vous laissez entendre, je ne laisse pas la filière laitière se débrouiller toute seule», déclare-t-il dans Terre & Nature. Et le libéral-radical bernois d'assurer être en contact avec les différents acteurs de la branche et essayer de juger la situation correctement.

«Je peux offrir un espace de dialogue, mais je reste convaincu que c'est à la branche de trouver sa propre solution. Une distribution de subsides étatiques ou une intervention trop directe des pouvoirs publics ne sont pas des solutions durables», affirme le conseiller fédéral. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2017, 13h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.