Roche et Novartis gagnent leur bataille

Prix des médicamentsLes deux groupes pharmaceutiques ont remporté leur recours au Tribunal fédéral contre l'Office fédéral de la santé publique qui voulait baisser les prix de plusieurs médicaments.

Roche et Novartis pourront continuer d'exiger pour certains médicaments des prix nettement plus élevés.

Roche et Novartis pourront continuer d'exiger pour certains médicaments des prix nettement plus élevés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la bataille sur les prix des médicaments, l'industrie pharmaceutique a remporté une victoire. Le Tribunal fédéral (TF) a donné raison à Novartis et Roche.

Les deux groupes pharmaceutiques ont fait recours suite à la décision de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) de baisser les prix de plusieurs médicaments.

Roche et Novartis peuvent donc continuer d'exiger pour certains médicaments des prix nettement plus élevés. Le TF a accordé aux recourants un effet suspensif, a expliqué Sabina Helfer, porte-parole de l'OFSP, confirmant des articles de la SonntagsZeitung et du Sonntag.

Au printemps, le gouvernement a revu les modalités de la comparaison des tarifs des médicaments helvétiques avec ceux pratiqués hors des frontières. La comparaison avec des produits équivalents a été limitée. Elle ne se fera que si le médicament suisse n'est pas disponible dans le pays de comparaison.

240 millions économisés

Entretemps, l'OFSP a décidé de baisser les prix de près de 450 médicaments. Le Conseil fédéral comptait ainsi économiser 240 millions de francs par an. Suite à ces mesures, Roche et Novartis ont fait recours début décembre au Tribunal administratif fédéral (TAF).

De l'avis des deux groupes pharmaceutiques, il faut aussi prendre en compte une comparaison thérapeutique en plus des prix pratiqués à l'étranger. Le TAF a cependant décidé en première instance de ne pas accorder d'effet suspensif.

Novartis et Roche se sont donc tournées vers le Tribunal fédéral et ont finalement obtenu l'effet suspensif demandé. Le TAF devra à présent se pencher sur le modèle de prix lui-même. Sa décision ne devrait pas tomber avant une année.

Santésuisse déçue

L'association faîtière des assureurs-maladie santésuisse s'est déclarée déçue de la décision du TF. Elle estime que les économies prévues diminueront de 16 millions de francs au minimum, a réagi la porte-parole de santésuisse Silvia Schütz. Et de craindre qu'encore plus d'entreprises déposent un recours lors de la prochaine baisse des prix des médicaments en novembre 2013.

Interpharma, l'association des entreprises pharmaceutiques suisses, estime également que d'autres recours sont possibles si aucun accord n'est conclu dans quelques mois, a déclaré son secrétaire général Thomas Cueni. L'association salue la décision du TF, qui a rejoint les arguments de Roche et Novartis.

Compromis

Thomas Cueni souhaite une décision politique rapide sur un futur système de fixation des prix. A cette fin, Interpharma, en commun avec santésuisse, a adressé au Département de l'intérieur une proposition en ce sens.

En dix points, le plan propose d'accélérer les procédures pour la fixation des prix des médicaments. Il veut aussi fixer les prix en se basant sur le point de vue de l'industrie pharmaceutique: prendre en considération une comparaison thérapeutique et les prix pratiqués à l'étranger.

Le plan est certes une bonne idée, mais il y a encore des points de friction, notamment comment l'utilité d'un médicament peut être convertie en un prix, conclut santésuisse. (ats/nxp)

Créé: 06.01.2013, 16h07

Articles en relation

Des pharmas font recours au Tribunal fédéral

Prix des médicaments Roche et Novartis ont fait recours au Tribunal administratif fédéral (TAF) contre la baisse du prix de plusieurs médicaments imposée par le Conseil fédéral. Plus...

Compétences élargies pour les pharmaciens et les droguistes

Médicaments Les droguistes vont pouvoir vendre des médicaments non soumis à ordonnance et les pharmaciens remettre des produits qui y sont soumis. Plus...

Les médicaments vendus en Suisse restent trop chers

Santé Les médicaments vendus en Suisse continuent d'être vendus trop chers en comparaison européenne. Pour santésuisse, la faîtière des caisses maladie, le potentiel d'économie est de 410 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.