Roger Nordmann présidera le groupe PS à Berne

Chambres fédéralesLe Vaudois a été nommé vendredi à la tête du groupe parlementaire socialiste aux chambres fédérales.

Roger Nordmann.

Roger Nordmann. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parti a choisi vendredi Roger Nordmann pour succéder au Schwyzois Andy Tschümperlin, non-réélu au National le 18 octobre. Le Vaudois a été préféré à Barbara Gysi et Beat Jans.

Cela faisait 35 ans qu'un Romand n'avait plus présidé le groupe socialiste aux Chambres fédérales, a relevé l'élu devant la presse. Avec le président du parti Christian Levrat, deux Romands occupent ainsi des fonctions clés dans la formation.

Il n'y aura pas de bastion régional pour autant, le groupe parlementaire s'occupe de politique nationale, a noté M. Nordmann qui parle très bien allemand. Selon M. Levrat, la nouvelle donne contraindra le parti à associer davantage de personnes à la communication, ce qui est une bonne chose. Mais la direction du PS compte déjà quatre Alémaniques, une Tessinoise et deux Romands.

Limiter les dégâts

Pour le Vaudois qui siège au National depuis 11 ans, «la législature sera en tout cas complexe et il faudra commencer par le sauvetage des bilatérales, ce qui sera tout sauf simple.» Au menu également du nouveau chef de groupe la stratégie énergétique qui doit assurer la sortie du nucléaire, dossier sur lequel il s'est déjà beaucoup battu. Mais aussi la réforme des retraites, a-t-il cité.

Avec la vague de projets de démantèlement de l'Etat qui s'annonce comme la réforme de la fiscalité des entreprises, ce sera un gros défi pour le PS de limiter les dégâts. L'option du référendum restera toujours ouverte, a-t-il averti.

Trois tours de scrutin

Il a fallu trois tours de scrutin pour départager les candidats. Eliminé après deux tours, le conseiller national bâlois Beat Jans était donné légèrement favori par certains médias. Ancien président du PS de Bâle-Ville, il s'engage sur les questions énergétiques et l'agriculture.

A environ deux contre un selon M. Levrat, une majorité des membres du groupe a finalement préféré Roger Nordmann à Barbara Gysi.» Le facteur femme n'a manifestement pas été décisif dans le vote qui a été démocratique», a noté le vainqueur du jour. Vice-présidente du PS, la Saint-Galloise siège au National depuis 2011. Spécialisée dans les finances, elle appartient à l'aile gauche du parti. (ats/nxp)

Créé: 20.11.2015, 17h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...