La Romandie a subi 174 actes antisémites en 2018

Rapport annuelLa Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) a recensé cette année 24 actes antisémites de plus qu'en 2017.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) publie son rapport annuel sur la Suisse romande. On y apprend que les actes antisémites y sont en augmentation. Quelque 174 actes de ce type ont en effet été recensés pour la seule Suisse romande en 2018, soit 17 de plus que l'année précédente.

La CICAD, qui classe les actes selon leur gravité, a mis en avant deux cas considérés comme extrêmement sérieux. Le premier concerne un homme, portant la kippa, qui s'est fait agresser et frapper par un Palestinien interdit de séjour en Suisse.

Le deuxième acte grave s'est déroulé dans un restaurant à Neuchâtel. Interrogé par son voisin de table qui lui demandait s'il était juif, un jeune homme, qui a répondu par l'affirmative à la question, s'est alors fait copieusement insulter par l'individu.

Sur les 174 cas d'actes antisémites recensés, en 2018, en Suisse romande, 64% concernent les réseaux sociaux. Ce type d'antisémitisme est en forte croissance. Par rapport à 2017, il progresse ainsi de 46%.

Plainte contre Dieudonné

Les principaux vecteurs d'antisémitisme sont, selon la CICAD, l'extrême droite, le complotisme, le conflit israélo-palestinien, le négationnisme et la banalisation de plus en plus fréquente du discours antisémite «sous couvert de blague potache».

Pour combattre l'antisémitisme, la CICAD dresse quelques pistes. Outre l'approche éducative, l'association demande que la qualité de partie soit reconnue aux organisations afin qu'elles puissent agir contre les contrevenants de la norme pénale contre le racisme.

La CICAD a par ailleurs indiqué avoir dénoncé pénalement Dieudonné M'Bala M'Bala. Elle accuse l'humoriste français «d'avoir franchi la ligne rouge» en tenant des propos négationnistes lors de son dernier spectacle au Théâtre de Marens, à Nyon (VD), en janvier dernier. (ats/nxp)

Créé: 26.02.2019, 15h59

Articles en relation

Des enfants de résistants et de nazis témoignent

Genève À l'initiative de la CICAD, des filles et fils de survivants de la Shoah et de nazis ont livré un témoignage poignant devant des collégiens genevois. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...