Passer au contenu principal

Les Romands bons élèves du don d'organes

Les mesures prises pour sensibiliser au don d'organes touche la population romande en plein cœur.

Keystone

«Les habitants de Suisse romande abordent facilement le sujet, contrairement à certains cantons conservateurs de Suisse allemande.» Ce diagnostic, c’est le Dr. Franz Immer, directeur de Swisstransplant, qui le pose à la vue du nombre d’inscrits au registre national du don d’organes. Depuis la mise en place de cette carte de donneur électronique en octobre dernier, ils sont 47'000 Suisses à avoir exprimé clairement leur volonté de faire don, ou non, de certaines parties de leur corps après leur décès.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.