Passer au contenu principal

CoronavirusLes Romands confinés ne manquent pas d'idées

La pandémie rend les Romands imaginatifs, semble-t-il. Tour d'horizon des nouveaux passe-temps.

Coronavirus: des défis techniques en vidéo.

Défis techniques par vidéo, recherche virtuelle de morilles, étude de la Bible en ligne: en cette période de confinement, les propositions de passe-temps sont légion en Suisse romande. Petit survol en collaboration avec les bureaux régionaux de Keystone-ATS.

Chaque jour à 16 heures, les ingénieurs Romain Roduit et Amélie Guex animent des «techno goûters pour curieux et curieuses confinés» sur la chaîne Youtube de la HES-SO Valais. Responsable de la promotion des métiers d'ingénieur à la haute école et collaborateur à l'Espace des inventions à Lausanne, Romain Roduit explique: «il s'agit de proposer des défis techniques que tout le monde peut faire sans matériel».

Les premiers goûters mettent en scène Thymo, le robot pédagogique développé par l'EPFL et découvert dès 2018 par les élèves valaisans de 5H à 8H. Jusqu'ici, les simulateurs à télécharger avaient été peu utilisés, aujourd'hui, ils deviennent utiles, relève Romain Roduit.

«Un joli succès»

Chaque capsule vidéo introduit un concept (mini-cours de robotique) puis un défi qui est corrigé le lendemain. Et ça marche! Les internautes sont au rendez-vous, il s'agit «d'un joli succès», se réjouit la HES-SO Valais.

Les enfants entre 8 et 12 ans représentent le coeur de cible de ces techno goûters. «Un âge où les enfants ont les yeux grands ouverts, veulent savoir comment ça fonctionne et n'ont pas encore d'approche genrée de ces métiers-là».

Papier WC sur le dos

Dans le canton de Neuchâtel, la Ville de La Chaux-de-Fonds propose notamment un atelier de recherche virtuelle de morilles sur un coin de terrain ou un atelier de fabrication de banderoles pour remercier les personnes au front (santé, sécurité, alimentaire, nettoyage, logistique). Elle invite aussi les grands-parents, les oncles et tantes ou les conteurs à raconter une histoire ou un souvenir par téléphone ou WhatsApp vidéo aux enfants de leur entourage.

Des professeurs d'éducation physique se sont aussi mobilisés et envoient depuis lundi un défi par jour à leurs élèves, via une vidéo. La première épreuve était de lancer un rouleau de papier WC et de le rattraper en le faisant tenir sur le dos.

Poisson d'avril

Dans la Métropole horlogère toujours, le Musée international d'horlogerie (MIH) va proposer dans les prochains jours un quizz sur Facebook relatif à l'histoire de l'horlogerie et des collections. A Neuchâtel, le Muséum d'histoire naturelle offre chaque jour, via sa page Facebook et son compte Instagram, un clin d'oeil et quelques activités.

En lien avec le poisson d'avril, l'établissement a posté l'histoire de la tradition, des origamis et une présentation du silure. Quant à l'hebdomadaire du chef-lieu «Vivre la Ville», il occupe les familles et en particulier les enfants avec un concours de dessins et des jeux, dont un jeu de l'oie «spécial virus».

Peinture de Borgeaud

A Lausanne, le Musée cantonal des Beaux-Arts, qui a ouvert ses portes l'an dernier, propose chaque lundi matin une activité à réaliser chez soi, puis à partager sur le site du musée. Il s'agit cette semaine de reproduire en photographie, avec son environnement immédiat, une peinture de Marius Borgeaud datant de 1922. De plus, l'institution présente chaque jour une oeuvre de sa collection, avec des éléments de contexte et des pistes d'approfondissement.

Jusqu'à Pâques, l'Office protestant de formation, qui forme les pasteurs de Suisse romande, met chaque semaine en ligne un cours gratuit. Il permet d'étudier la Bible à la maison, à son rythme. Une manière de pallier la suppression des formes habituelles de vie spirituelle, comme les cultes et les rencontres bibliques.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.