Routes: barrage contre trois projets controversés

SuisseLa commission des transports du Conseil des Etats s'oppose à trois projets controversés d'infrastructure routière ajoutés par le Conseil national.

Le Conseil des Etats ne veut pas brûler les étapes dans la planification routière.

Le Conseil des Etats ne veut pas brûler les étapes dans la planification routière. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas besoin de charger l'enveloppe des prochains aménagements de l'infrastructure routière avec des projets dont on ne connaît pas encore les coûts définitifs: la commission des transports du Conseil des Etats ne veut pas des trois projets controversés ajoutés au printemps par le Conseil national.

Les trois constructions controversées que le Conseil national veut inclure dans l'étape d'aménagement 2019 des routes nationales concernent le tunnel de Muggenberg (BL) sur l'A18 reliant Delémont à Bâle à travers le Laufonnais, la route Lac de Constance-Thurtal et le tronçon manquant de l'autoroute de l'Oberland zurichois.

Evaluation en cours

L’évaluation de ces travaux n'est pas encore terminée et leurs coûts définitifs ne sont pas encore connus, estime la commission. Ils ne peuvent pas être intégrés au projet d’aménagement actuel, ont indiqué mardi les services du Parlement.

Le processus de planification ordinaire pour garantir un développement du réseau routier adapté et équitable sur tout le territoire suisse doit être respecté, selon la commission. Une minorité propose néanmoins de se rallier à la décision du National sur l’intégration de la route Lac de Constance.

Une facture de plus de 5,6 milliards

Au vote sur l'ensemble, la commission a donné son accord au reste du projet remanié par le Conseil national. Celui-ci a ajouté les contournements de La Chaux-de-Fonds (546 millions) et de Näfels (454 millions). Le projet du Conseil fédéral comprenait la suppression du goulet d'étranglement de Crissier, le contournement du Locle et de Lucerne, ainsi que le financement du deuxième tube du tunnel routier du Gothard.

La facture s'élève ainsi à 5,651 milliards de francs. S'y ajoute un crédit de 8,156 milliards de francs pour l'entretien, l'adaptation et l'exploitation des routes nationales pour la période 2020 à 2023.

Le dossier devrait occuper le Conseil des Etats durant la session d'été. (ats/nxp)

Créé: 01.05.2019, 12h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.