RUAG aérospatial ne restera peut-être pas suisse

AérospatialLe National a rejeté une motion voulant éviter que RUAG s'ouvre au secteur privé. Le Conseil fédéral s'engage à protéger les emplois en Suisse.

Le Conseil fédéral estime que le groupe aérospatial a besoin de cette privatisation pour assurer son développement à l'international.

Le Conseil fédéral estime que le groupe aérospatial a besoin de cette privatisation pour assurer son développement à l'international. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y aura aucune garantie que RUAG International, le pôle aérospatial en passe d'être privatisé, reste en mains suisses. Le National a rejeté jeudi par 113 voix contre 73 une motion de David Zuberbühler (UDC/AR) qui veut éviter le risque d'une délocalisation de ce capital de savoir-faire.

L'élu redoute les stratégies de géants industriels qui misent sur des domaines stratégiques de l'industrie. Les activités aérospatiales figurent parmi les secteurs prisés. Il y a donc un risque qu'un investisseur étranger reprenne RUAG International pour accéder au savoir-faire de l'entreprise et que des emplois disparaissent en Suisse.

La Chine a lancé une campagne de reprise d'entreprises à forte valeur technologique. L'Allemagne, la France et les Etats-Unis ont mis en place un contrôle pour protéger les secteurs stratégiques, a rappelé le député.

Pour le Conseil fédéral, la vente de RUAG International est la meilleure solution. Croissance, emplois attractifs, progrès technologique: la Suisse continuera à bénéficier de retombées économiques positives. Pour s'assurer un développement à l'international, le groupe aérospatial a besoin de cette libéralisation.

«Pour protéger les emplois en Suisse, nous prendrons toutes les mesures qui s'imposent», a déclaré la cheffe du Département fédéral de la défense, Viola Amherd. En revanche, il n'y a pas de base légale pour restreindre la participation de capitaux étrangers dans cette entreprise privatisée. Comme toutes les entreprises privées, RUAG International devra faire face au marché. (ats/nxp)

Créé: 19.09.2019, 10h27

Articles en relation

Ruag a souffert de l'appréciation du franc

Suisse Ruag explique la chute de sa rentabilité sur six mois en raison des charges exceptionnelles liées à sa scission. Plus...

Première étape de la dissociation de RUAG

Suisse L'entreprise d'armement sera dissociée en deux sous-holdings, pour servir les intérêts de la défense nationale et pour les activités spatiales. Plus...

RUAG vend des activités d'aviation d'affaires

Genève Dassault Aviation reprend toutes les parts de RUAG Business Aviation et maintient les 73 salariés à Genève et les 14 employés à Lugano. Plus...

Ruag a demandé trop d'argent à l'armée

Confédération Le groupe d'armement de la Confédération a exigé trop d'argent de l'armée pour entretenir et réparer les avions de combat et les hélicoptères. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.