Rumeurs sans frein sur les réseaux sociaux

Menace terroristeLes autorités genevoises n'ont pas de comptes sur les réseaux sociaux. L’Etat dispose pourtant de comptes Facebook et Twitter dormants.

Ce message a été partagé et cité environ 500 fois sur Twitter.

Ce message a été partagé et cité environ 500 fois sur Twitter. Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux depuis jeudi. Sur Facebook, une page intitulée «Police genevoise», non officielle, retirée depuis, a diffusé un avis de recherche factice concernant des personnes recherchées «suite à leur possible implication avec les attentats de Paris». Sur Twitter, le message «Genève ça devient Bagdad, ne sortez pas» a été partagé et cité environ 500 fois. Pourtant, les autorités n’ont pas donné la consigne de rester chez soi ni diffusé cet avis de recherche.

Dans la pluie de messages répandus avec les mots-clés «alerte Genève» et «Geneva lockdown» (état d’alerte à Genève), l’Etat est invisible. Nous avons pourtant appris qu’il dispose de comptes Facebook et Twitter activables à tout moment. «Ils sont prévus pour les situations de catastrophe, ce qui n’est pas le cas de ces derniers jours, réagit Caroline Widmer, porte-parole du Département de la sécurité et de l’économie (DSE). Pour être présent sur les réseaux sociaux, il faut des forces en conséquence. Lorsque l’équipe du service de presse de la police aura été renforcée (ndlr: au mois de janvier), une présence sur les réseaux sociaux pourra se concrétiser.»

Le spécialiste des questions numériques Stéphane Koch se demande «pourquoi l’Etat ou la police tarde tant alors qu’une telle présence permet de couper court à des rumeurs ou à des perceptions infondées. En France, on a pu observer l’efficacité de cette forme de police de proximité pour informer la population, mais aussi créer un lien et recevoir son aide.»

(24 heures)

Créé: 11.12.2015, 22h15

Un faux avis de recherche diffusé sur les réseaux sociaux.

Galerie photo

Terrorisme: Genève relève son niveau d'alerte

Terrorisme: Genève relève son niveau d'alerte La Confédération a transmis le signalement de personnes recherchées qui pourraient se trouver dans la région genevoise.

Articles en relation

Deux Syriens arrêtés par la police genevoise

Menace terroriste Des traces d'explosifs ont été trouvées dans leur voiture. Les agents ont procédé à de nombreux contrôles dans le canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...