Passer au contenu principal

Rumeurs sans frein sur les réseaux sociaux

Les autorités genevoises n'ont pas de comptes sur les réseaux sociaux. L’Etat dispose pourtant de comptes Facebook et Twitter dormants.

Ce message a été partagé et cité environ 500 fois sur Twitter.
Ce message a été partagé et cité environ 500 fois sur Twitter.
Capture d'écran

Des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux depuis jeudi. Sur Facebook, une page intitulée «Police genevoise», non officielle, retirée depuis, a diffusé un avis de recherche factice concernant des personnes recherchées «suite à leur possible implication avec les attentats de Paris». Sur Twitter, le message «Genève ça devient Bagdad, ne sortez pas» a été partagé et cité environ 500 fois. Pourtant, les autorités n’ont pas donné la consigne de rester chez soi ni diffusé cet avis de recherche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.