Passer au contenu principal

Un scandale en France remet en question la sécurité de Beznau I

L’équipementier nucléaire Areva a produit des pièces avec des certificats de sécurité falsifiés. Beznau pourrait en être équipée.

En octobre 1967, Beznau I était en construction. Pour l'exploitant actuel, c'est cette étape-là qui serait la cause des défauts recensés récemment.
En octobre 1967, Beznau I était en construction. Pour l'exploitant actuel, c'est cette étape-là qui serait la cause des défauts recensés récemment.
Keystone

Creusot Forge, qui appartient à Areva, l’un des leaders mondiaux du nucléaire, a falsifié pendant près de cinquante ans les dossiers des pièces qu’elle produit pour la construction des centrales.

Les premiers soupçons naissent en février 2015, lors de la découverte d’un défaut majeur dans le matériel de construction du nouveau réacteur de Flamanville (Manche). L’Autorité française de sécurité nucléaire (ASN) demande alors une enquête. Début mai 2016, la fraude est confirmée: Creusot a falsifié les contrôles de qualité de quelque 400 pièces produites, et ce depuis 1965.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.