Schneider-Ammann défend sa politique agricole

SuisseLe ministre de l’Économie fait face dans la presse aux critiques virulentes du monde paysan après sa stratégie agricole.

Le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann.

Le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a 2 jours, les paysans accusaient le Conseil fédéral de mettre en grand danger l'agriculture suisse. En cause: sa politique agricole présentée en novembre par le ministre de l’Économie Johann Schneider-Ammann. Une politique qui vise une ouverture des frontières tout en exigeant une production suisse de qualité et respectueuse des ressources. Le conseiller fédéral s'explique ce jeudi dans La Liberté, L'Express, L'Impartial et Le Nouvelliste.

Dans une grande interview, le Bernois défend sa stratégie d'ouverture du marché. Pour lui, il n'agit pas contre la volonté populaire qui a plébiscité l'agriculture de proximité fin septembre dernier. Selon lui, le texte sur la sécurité alimentaire de l'Union suisse des paysans (USP) était clair: il évoque les relations commerciales transfrontalières tout en faisant un lien avec la durabilité. Il estime donc que l'USP a été trop vite en besogne en affirmant que le résultat de la votation ne permettait pas de remettre en question la protection douanière.

Dialogue prôné

Johann Schneider-Ammann l'affirme: il cherche le dialogue avec les paysans. «C’est la seule façon de rétablir la confiance nécessaire», dit-il tout en se montrant rassurant: «la Suisse a besoin de son agriculture, elle ne peut pas s’en passer.»

Il rappelle toutefois que sa position fait qu'il doit veiller sur toutes les branches de l'économie et que la Suisse doit pouvoir signer des accords de libre-échange avec les pays émergents, «pour permettre les exportations de nos industries des machines, pharmaceutiques et horlogères». Et ceux-ci n'ouvriront pas leurs marchés sans contreparties. Il faut donc mettre dans la balance certaines concessions douanières pour les produits agricoles, souligne-t-il.

Le ministre de l’Économie mise sur les capacités d'innovation de l'agriculture suisse. «Chaque exploitation devra trouver son propre modèle, se concentrer sur les produits rentables, et pas sur les autres. Cela si­gnifie faire l’effort de s’adapter tous les jours, tous les mois, en faisant preuve de flexi­bilité.»

Créé: 30.11.2017, 08h13

Articles en relation

Les paysans critiquent le double jeu de Berne

Suisse Les agriculteurs tombent à bras raccourcis sur la nouvelle stratégie agricole du Conseil fédéral, qu'ils jugent contradictoire et irréaliste. Plus...

«La nouvelle stratégie agricole est inutilisable»

Suisse L'Union suisse des paysans s'érige contre la stratégie de politique agricole 2022 qui n'offre pas de protection douanière assez efficace. Plus...

L’inconsistante politique agricole du Conseil fédéral

L'invité Luc Thomas, directeur de Prométerre, écrit tout le mal qu'il pense de la libéralisation à outrance de ce secteur économique particulier. Plus...

Berne déclare la guerre aux paysans

Politique agricole Johann Schneider-Ammann veut plus de libéralisme dans le secteur agricole. Levée de boucliers de toutes parts. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.