Schwarzenegger: «l'écologie c'est comme le fitness, il ne faut jamais baisser les bras»

InterviewArnold Schwarzenegger est à Genève pour inaugurer l’organisation R20, Régions du climat. Tout sourire, l’ancien gouverneur musclé de Californie a répondu à nos questions…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pourquoi avez-vous choisi Genève ? Est-ce le meilleur endroit pour tenter de convaincre les Etats-Unis ou la Chine de polluer moins ?

Ce n’est franchement pas un problème, à l’heure de la communication globale ! Nous avons bien lancé à Montreal l’organisation internationale pour le bodybuilding. Tout le monde était sceptique. Aujourd’hui, c’est devenu la deuxième plus importante organisation sportive du monde.

Si nous avons choisi Genève, c’est simplement parce que nous aimons beaucoup la Suisse, parce que nous avons ici quelqu’un de très compétent pour gérer le R20, Christoph Nuttall, parce qu’il y a ici beaucoup de sièges d’organisations internationales avec lesquelles nous pouvons interagir et aussi parce que les autorités genevoises nous mettent à disposition des merveilleux locaux à Versoix.

Vous estimez qu’en matière de leadership écologique, « Washington s’est endormi sur le volant ». Avez-vous espoir que ça commence à changer ?

Nous ne voulons justement pas attendre que Washington se réveille. C’est pour ça que nous lançons le R20 ! A quoi bon attendre alors que nous avons le pouvoir d’agir, de prendre des décisions importantes, au niveau des villes et des provinces. Les révolutions, ça part toujours d’en bas. En Californie, nous avons passé des lois pour réduire de manière draconienne la consommation d’énergie. Aujourd’hui, nous sommes 40% plus efficaces que le reste des Etats-Unis.

Alors laissons les capitales négocier un traité international qui ne verra peut-être le jour que dans cinq ans. Mais pendant ce temps, lançons-nous ! Et quand des forces à Washington essaient de nous bloquer, traînons-les en justice ! Nous l’avons déjà fait.

Vous savez, il est toujours difficile de faire avancer une cause qui paraît nouvelle. Surtout en période de crise économique. On nous dit que c’est trop dangereux de faire des essais en matière d’économie verte. Même si en Californie, nous avons produit un boom de l’industrie verte. Alors nous devons mieux communiquer, être beaucoup plus positifs, donner de l’espoir. Miser sur une démarche attractive, sexy, plutôt que de culpabiliser les gens en leur disant qu’un jacuzzi, c’est trop gourmand en énergie…

Vous dites que la technologie est la réponse à tous nos problèmes. Cela suffira-t-il ? Ne faudra-t-il pas tout de même changer notre style de vie ?

Le seul changement à faire, c’est d’être plus intelligents dans nos dépenses. Economiser à long terme en achetant des ampoules ou un frigo plus cher mais moins gourmand en énergie. A New York, l’Empire State Building a réduit de 40% sa consommation d’énergie, en investissant dans une meilleure gestion des températures. Il ne leur a fallu que trois ans pour rentabiliser leur investissement. En Allemagne, Angela Merkel a relancé l’emploi en adoptant des nouvelles normes de construction. Et c’est pareil pour les voitures. Aujourd’hui, au Salon de l’auto, vous avez 50 véhicules « verts » pour 1000 à essence. Le jour où il deviendra plus rentable d’acheter une auto électrique et de ne pas dépendre des pays exportateurs de pétrole, cela changera. C’est précisément le message que nous voulons faire passer avec notre organisation R20. Il y a même des régions chinoises qui se sont intéressées à notre démarche.

Moi j’y crois. Vous savez, il y a 40 ans, quand je faisais la promotion du fitness, tout le monde se moquait de moi. Aujourd’hui, il y a une salle de sports dans chaque hôtel !

Créé: 06.03.2012, 12h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.