Passer au contenu principal

Routes suissesLa sécurité des piétons et des cyclistes se détériore

Il existe un risque de recrudescence du nombre de blessés ou de décès sur les routes, selon le Bureau de prévention des accidents. Ce dernier plaide en faveur de Via sicura,

Image d'illustration
Image d'illustration
Keystone

Les piétons et les cyclistes sont les usagers les plus menacés sur les routes suisses. En 2016, le nombre d'accidents touchant les piétons a augmenté de 2,1% par rapport à l'année précédente. Le Bureau de prévention des accidents (bpa) pointe un risque de recrudescence du nombre de blessés ou de décès.

Les piétons présentent ainsi le plus grand risque d'accident grave dans le trafic, . Par ailleurs, 854 cyclistes ont été grièvement blessés sur les routes suisses et 24 y ont perdu la vie en 2016.

Aucune amélioration ne se profile depuis 10 ans. Le nombre d'accidents graves touchant les cyclistes a même légèrement progressé ( 0,4%), d'après le rapport SINUS 2017, publié conjointement avec le Fonds de sécurité routière.

Chez les utilisateurs de vélos électriques, ce chiffre a triplé depuis 2011. Cela s'explique par le fait que ce moyen de transport est toujours plus prisé.

Risque de recrudescence

La prévention des accidents doit passer par «la mise en oeuvre complète et de qualité» du programme pour améliorer la sécurité routière Via sicura, souligne le bpa. L'amélioration constante de l'infrastructure routière et l'exploitation du potentiel de sécurité des systèmes d'assistance à la conduite sont également des priorités.

Sans ces efforts, il faut s'attendre à une stagnation voire une recrudescence du nombre de blessés graves ou de décès en Suisse, met en garde le bpa.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.