Passer au contenu principal

CoronavirusNeuf cas détectés, dont un dans le canton de Vaud

La détection d'un premier cas d'infection dans le canton de Vaud et à Bâle porte à huit, le nombre de personnes touchées par le Coronavirus en Suisse.

Le malade touché dans le canton de Vaud est un frontalier de 49 ans, domicilié en France. (Photo prétexte)
Le malade touché dans le canton de Vaud est un frontalier de 49 ans, domicilié en France. (Photo prétexte)
Keystone

Neuf cas d'infection au coronavirus ont pour l'heure été confirmés en Suisse. Après le Tessin, Genève, les Grisons, Argovie et Zurich, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Vaud ont annoncé des cas de maladie à coronavirus 2019 (Covid-19).

L'état de santé des patients est jugé bon. Il n'y a pas de signe de propagation de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) actuellement en Suisse, a rappelé lors d'une conférence de presse Virginie Masserey, chef de la section Contrôle de l'infection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Mais au vu de la hausse du nombre de cas confirmés dans le monde et notamment au nord de l'Italie, il est probable que d'autres cas soient diagnostiqués en Suisse, a averti l'office. «Il faudra apprendre à vivre avec le virus qui ne va pas disparaître du monde», a souligné Daniel Koch, responsable de la division maladies transmissibles de l'OFSP.

Informaticien genevois infecté

Le premier cas de coronavirus identifié mercredi à Genève est un informaticien de 28 ans revenant d'Italie et qui travaille au siège administratif de l'institution publique de maintien à domicile (imad) à Carouge. Présentant des symptômes légers, il a été admis aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et placé à l'isolement.

Les personnes ayant été en contact avec lui les deux derniers jours avant l'apparition des symptômes, soit une petite vingtaine dans son entourage professionnel et privé, ont été mises en quarantaine préventive à leur domicile pour 14 jours, le temps d'incubation.

C'est aussi le cas de l'entourage des deux malades des Grisons, deux enfants italiens en vacances en Haute-Engadine. Ces derniers sont en isolement à l'hôpital, a précisé l'OFSP dans un communiqué.

Quatre personnes issues de leur entourage ont été placées en quarantaine. Deux d'entre elles séjournent également à l'hôpital. Le résultat de leurs analyses n'est pas encore connu.

Zurich et Argovie ont aussi signalé un cas chacun jeudi. Dans le premier canton, une femme de 30 ans, qui était à Milan il y a encore une semaine, a été testée positive au Covid-19. Elle est tombée malade lundi. «Contrairement aux directives cantonales», elle a été examinée et testée dans un cabinet médical, ont indiqué les autorités zurichoises. Elle a ensuite été admise à l'hôpital de Triemli.

En Argovie, il s'agit d'un jeune homme de 26 ans, qui a séjourné à Vérone, il y a une semaine lors d'un voyage d'affaires. De retour chez lui, il est tombé malade et est resté à la maison. Il a été placé en isolement à l'hôpital cantonal d'Aarau. Les personnes en contact avec le patient ont été mises en quarantaine, selon les autorités argoviennes.

Dans les cantons de Bâle et de Vaud

A Bâle, une femme travaillant dans une garderie a été contrôlée positive au nouveau coronavirus. La confirmation du laboratoire de référence à Genève est toutefois encore attendue. La femme a été placée à l'isolement et se porte bien. Les autorités signalent par ailleurs le cas suspect d'un homme l'ayant accompagnée à Milan.

Dans le canton de Vaud, la personne infectée est un homme de 49 ans. Des mesures ont immédiatement été prises pour isoler le malade dont l'état n'inspire pas d'inquiétude. Le cas de l'épouse du quadragénaire est fortement suspect. A Neuchâtel, quatre cas suspects ont été placés à l'isolement depuis mardi.

Salon horloger annulé

Face à la poursuite de la propagation du coronavirus dans le monde, les autorités prennent des mesures. Le Département genevois de l'instruction publique (DIP) a annulé les voyages d'études prévus en mars à destination du nord de l'Italie. La même décision a été prise dans le canton de Vaud. La rencontre annuelle de 850 cadres de l'armée, qui aurait dû avoir lieu vendredi à Payerne (VD), a, elle, été reportée.

Du côté des manifestations commerciales, la Fondation de la haute horlogerie (FHH) a annulé le salon horloger Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH), prévu du 25 au 29 avril. Quant au Salon de l'automobile, agendé entre le 5 et le 15 mars, il est pour l'heure maintenu. Selon le médecin cantonal genevois, Jacques-André Romand, la décision finale sera prise en concertation avec les autorités fédérales d'ici au début de la semaine prochaine.

Quant à la foire horlogère et joaillière Baselworld, elle s'en tient à sa décision de maintenir la manifestation planifiée du 30 avril au 5 mai à Bâle, comme annoncé la semaine dernière. «Baselworld évalue la situation plusieurs fois par jour et tient compte de l'annonce de Watches & Wonders, que nous regrettons», a indiqué une porte-parole à AWP.

L'incertitude règne aussi à propos de la tenue ou non du carnaval de Bâle de lundi à mercredi prochain. Les autorités de Bâle-Ville trancheront vendredi.

Le marathon de l'Engadine à ski de fond (8 mars) n'a en revanche pas obtenu de sursis. Le plus grand événement sportif amateur de Suisse, réunissant plus de 14'000 participants, a été annulé. Au Tessin, toutes les festivités liées au carnaval ont été supprimées. Trois matchs de la National League de hockey sur glace agendés en fin de semaine à Ambri-Piotta (TI), Rapperswil-Jona (SG) et à Lugano se tiendront en outre à huis clos.

Campagne de l'OFSP

L'OFSP a lancé jeudi sa campagne de protection contre le coronavirus. Elle recommande de se laver les mains régulièrement, tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir et rester à la maison en cas de toux et de fièvre.

Ces trois règles d'hygiène sont simples, selon l'OFSP. Mais tout le monde doit les utiliser de manière conséquente afin de se protéger et de protéger les autres. Cela permettra de ralentir voire d'éviter la propagation du virus en Suisse. «C'est la priorité», a souligné le directeur de l'OFSP Pascal Strupler.

Le message de la Confédération est transmis grâce à des pictogrammes simples sur fond jaune placardés dans des espaces publics, notamment dans les grandes gares. Il doit interpeller et ne pas être confondu avec une publicité quelconque.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.