Le séquestre sur le Modigliani a été levé

GenèveLe chef-d'oeuvre, supposé avoir été spolié par les nazis et qui avait été séquestré aux Ports francs de Genève sur ordre de la justice genevoise, a été restitué à son propriétaire.

Selon des éléments de l'enquête, l'oeuvre de Modigliani «L'homme assis appuyé sur une canne» n'a pas été spoliée.

Selon des éléments de l'enquête, l'oeuvre de Modigliani «L'homme assis appuyé sur une canne» n'a pas été spoliée. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un tableau de Modigliani, qui aurait été volé durant la Seconde Guerre mondiale et était séquestré dans les Ports Francs de Genève suite aux révélations liées aux «Panama Papers», a été remis à son ayant-droit le collectionneur d'art David Nahmad, a indiqué vendredi la justice genevoise.

«Des vérifications ont été faites et les soupçons qui pouvaient être présents n'ont pas été confirmés. Dès lors le séquestre devait être levé», a expliqué le porte-parole du pouvoir judiciaire genevois, Henri Della Casa.

Le séquestre a été levé lundi, a-t-il précisé, sans donner plus de précision sur la nature des soupçons qui ont mené au séquestre.

Vente forcée en 1944

Le 11 avril dernier, le ministère public genevois avait annoncé qu'une procédure pénale avait été ouverte dans le cadre des révélations liées aux «Panama Papers» «dans le but de procéder à des vérifications en lien avec la présence d'un tableau de Modigliani à Genève».

Cette procédure est désormais classée.

Selon Mondex Corp, une entreprise canadienne spécialisée dans la traque d'oeuvres dont les propriétaires ont été spoliés par les nazis, ce chef d'oeuvre est soupçonné d'avoir été volé à un collectionneur d'art juif qui a fui Paris en 1939.

Vendredi, le quotidien Le Monde revient sur l'affaire et assure que ce tableau «est bien une oeuvre dont le propriétaire avait été spolié».

Selon les différentes preuves obtenues par le journal français, le tableau qui se trouve dans les Ports Francs de Genève (un espace exempté de droits de douane et de TVA) serait bien la toile dont l'antiquaire Oscar Stettiner s'était vu privé lors d'une vente forcée, en juillet 1944.

L'oeuvre en question est «L'homme assis appuyé sur une canne», une toile du peintre italien Amedeo Modigliani (1884-1920), dont les oeuvres atteignent des records lors des ventes aux enchères.

Influent collectionneur d'art

Début avril, des médias ayant révélé le scandale financier des «Panama Papers» avaient indiqué que le tableau était secrètement détenu, via une société offshore créée par le cabinet d'avocats panaméens Mossack Fonseca, par David Nahmad, un influent collectionneur d'art, qui avait affirmé jusqu'à présent que le Modigliani ne lui appartenait pas.

Depuis plusieurs années, la justice américaine tente de déterminer à qui le tableau appartient. Mondex a en effet proposé au petit-fils du collectionneur spolié, Philippe Maestracci, d'entreprendre des démarches pour récupérer le Modigliani.

Devant la justice américaine, les Nahmad ont affirmé que le Modigliani ne leur appartenait pas et qu'il était la propriété d'International Art Center (IAC), une société offshore.

Mais les «Panama Papers» ont montré que les actionnaires d'IAC ne sont autres que les Nahmad eux-mêmes. D'après des documents obtenus par les médias, David Nahmad est même l'unique propriétaire d'IAC depuis janvier 2014. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2016, 11h13

Galerie photo

Les «Panama Papers» secouent le monde

Les «Panama Papers» secouent le monde 140 personnalités internationales ont utilisé des sociétés offshore pour cacher des avoirs. Les documents, regroupés sous la dénomination Panama papers, ont été exploités par une centaine de journaux.

Articles en relation

Le Panama va échanger ses informations

«Panama Papers» Le gouvernement échangera avec les autres pays, selon la norme de l'OCDE. Plus...

Panama Papers: Almodovar tacle la presse

Festival de Cannes Le cinéaste a accusé la presse espagnole d'avoir grossi son implication dans le scandale des Panama Papers. Plus...

Poggia dans les «Panama Papers»

Politique Le conseiller d’Etat MCG avait créé comme avocat une société offshore. «Parfaitement légal», dit-il Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...